Lousticourses

Lousticourses

SUIVEZ LES COURSES EN DIRECT


courses-icon.jpg

 

  


20/11/2016
381 Poster un commentaire

Les Pronos d'Equidia Live

equidia.jpg

Le 3 Minutes Pronos

La video

   

La Rayure, le Tube et le Tocard

 

LES COURSES RMC

(tous les samedis à 14h30)

 


25/02/2022
1459 Poster un commentaire

PRIX D'AMÉRIQUE RACES 2023 (mis à jour le 20/11)

Le programme et les dates

Du 20 novembre au 26 février prochains, les Prix d’Amérique Races ZEturf va soulever l’enthousiasme et procurer adrénaline et passion à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Voici les informations essentielles sur cette compétition époustouflante.

Les Prix d’Amérique Races ZEturf représente la plus grande compétition hippique au monde disputée au Trot attelé. Elle a lieu de novembre à février et se composent de neuf courses réunissant les meilleurs trotteurs de la planète à Paris-Vincennes. Six courses qualificatives ayant lieu de novembre à janvier permettent aux meilleurs d’accéder à trois courses au sommet : le Prix d’Amérique Legend Race, le Prix de France Speed Race et le Prix de Paris Marathon Race.

Chaque épreuve a sa spécificité, ce qui permet aux concurrents de briller selon leurs aptitudes. Quatre distances différentes sont empruntées : 2 100 mètres, 2 700 mètres, 2 850 mètres et 4 150 mètres. Le départ se donne soit à la volte, soit à l’autostart. Les protagonistes au départ ont entre 4 et 11 ans. Les mâles et les femelles s’affrontent dans les mêmes conditions de courses.

 

Les neuf épreuves en détail :

 

Dimanche 20 novembre : Qualif #1 – Tout commence ici

Les trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 1 – Prix de Bretagne obtiendront le précieux sésame pour les trois Finales. Entre rentrants de qualité et ténors au top de leur forme, la bataille s’annonce magnifique.

Dimanche 11 décembre : Qualif #2 – L’heure de vérité

La qualification sera réservée également aux trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 2 – Prix du Bourbonnais. La condition physique des champions s’affûte peu à peu et les ambitions se dévoilent.

Samedi 24 décembre : Qualifs #3 et #4 – La victoire s’impose

Seuls les vainqueurs du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 3 – Critérium Continental et Qualif 4 – Prix Ténor de Baune se qualifieront pour les Finales. Ces deux Groupes I prestigieux vont encore attiser les convoitises de concurrents exceptionnels.

Dimanche 1er janvier : Qualif #5 – En route vers la gloire

Les trois premiers du Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif 5 – Prix de Bourgogne décrocheront leur billet pour les Finales. Les cracks qui s’illustrent dans cette épreuve de vitesse répètent souvent leur performance dans le Prix d’Amérique Legend Race.

Dimanche 15 janvier : Qualif #6 – L’ultime chance

Il ne restera plus que trois tickets pour les Finales à glaner ! La bataille sera donc âpre dans le Prix d’Amérique Races ZEturf Qualif #6 – Prix de Belgique.

Dimanche 29 janvier : Prix d’Amérique Legend Race – Sur le toit du monde

Considéré comme le Championnat du Monde au Sulky, le Prix d’Amérique Legend Race va à nouveau couronner une véritable légende du Trot. Qui va succéder à Davidson du Pont ? L’absence du tenant du titre induira un gagnant inédit.

Dimanche 12 février : Prix de France Speed Race – Un goût de revanche

La deuxième des trois Finales proposera une revanche du Prix d’Amérique Legend Race. Les champions iront à toute vitesse sur le parcours spectaculaire des 2 100 mètres avec départ à l’autostart.

Dimanche 26 février : Prix de Paris Marathon Race – L’épisode final

La compétition se terminera en apothéose avec un Groupe I haletant disputé sur la plus longue distance de Paris-Vincennes : 4 150 mètres, soit deux tours de la redoutable Grande Piste.

 

 

 

LES QUALIFIES

Seuls les plus argentés n’ont véritablement pas besoin de passer par une qualification directe sur la piste !

 

PRIX DE BRETAGNE qualif 1

 Hip Hop Haufor Italiano Vero Ampia Mede SM

 

PRIX DU BOURBONNAIS qualif 2

 

 

CRITÉRIUM CONTINENTAL qualif 3


FACE TIME BOURBON FACE TIME BOURBON 

 

PRIX TENOR DE BAUNE qualif 4


 

PRIX DE BOURGOGNE qualif 5

@  @ 

 

PRIX DE BELGIQUE qualif 6

  @ 

 

 

PRIX DE BRETAGNE qualif 1

 

La plus belle compétition de la saison au Sulky démarrera en fanfare, dimanche 20 novembre à l’Hippodrome Paris-Vincennes. Les Prix d’Amérique Races ZEturf s’ouvriront sur la Qualif #1 – Prix de Bretagne, un magnifique Groupe II sur 2 700 mètres. Seuls les trois premiers décrocheront leur billet pour les trois Finales : Prix d’Amérique Legend Race, Prix de France Speed Race et Prix de Paris Marathon Race.

Les fans de beau sport au plus haut niveau se réjouissent : 17 superbes champions disputeront la Qualif #1 – Prix de Bretagne. Toutes les générations sont représentées : du plus jeune, Italiano Vero, âgé de 4 ans, à la plus expérimentée du peloton, Décoloration, 9 ans. Le deuxième et la troisième du dernier Prix d’Amérique Legend Race rallieront de nombreux suffrages. Il s’agit de Galius, annoncé en superbe condition physique par son entourage, et Flamme du Goutier, qui vient de s’imposer avec une facilité déconcertante à un niveau inférieur.

Ampia Mede SM fera elle aussi partie des concurrents les plus en vue. La jument née en Italie et installée en France chez Fabrice Souloy avait défrayé la chronique l’an passé en alignant huit victoires consécutives. Elle avait échoué dans sa quête de qualification pour les Finales des Prix d’Amérique Races ZEturf mais retente sa chance cette année avec un appétit décuplé. Le redoutable Jean-Michel Bazire aligne deux protégés : Zarenne Fas, plus incisif à l’Etrier, et surtout Hooker Berry, dont il dit le plus grand bien dans les médias.

Hip Hop Haufor, au finish ébouriffant, Gala Téjy, qui revient en forme, Hatchet Man, très régulier, Hussard du Landret, le gagnant du Critérium des 5 Ans, Décoloration, courageuse en diable, Fakir du Lorault, aux titres sérieux, et Italiano Vero, vainqueur du Critérium des 4 Ans, font partie des nombreuses possibilités pour la qualification, dans une course indécise et palpitante. Notons que les entraîneurs respectifs d’Ampia Mede SM, Décoloration, Galius, Zarenne Fas, Italiano Vero et Hooker Berry leur ont attribué un emoji vert dans le tableau officiel des partants, ce qui indique une belle confiance quant à leurs chances. Une indication non négligeable pour étudier la course.

 

Capture d’écran 2022-11-18 000142.jpg
DECES DE GALIUS CE MATIN

 

Disputé ce dimanche, le Prix d'Amérique Races ZEturf Qualif #1 – Prix de Bretagne réserve parfois quelques surprises. Quel est le bon outsider au départ de l’édition 2022 de ce Groupe II ? Pour tenter de répondre à cette question, notre Team Data a analysé les profils des outsiders ayant, dans le passé, brillé dans cette course.



Depuis 2010, 14 outsiders ont réussi à se hisser sur le podium du Prix de Bretagne. Ces trotteurs ne faisaient pas partie des 4 chevaux les plus joués au PMU (Offline). Et étaient proposés à un rapport probable supérieur ou égal à 10 euros pour 1 euro en Simple Gagnant. Ces 14 outsiders présentaient souvent des similitudes. Voici ce que révèle notre enquête.

 

1-INDICE ÂGE

Ils avaient entre 4 et 7 ans. Depuis 2011, 92 % des outsiders recensés se situaient dans cette fourchette d’âge.

 

2-INDICE SEXE

Il s’agissait de femelles. Comme Anna Mix (lauréate en 2017), 7 des 14 chevaux en question étaient en effet des femelles. Un score important si l’on songe que les femelles se présentent souvent en nette infériorité numérique au départ de ce groupe II.

 

3-INDICE FORME

Ils avaient terminé dans les 3 premiers lors de leur dernière sortie. 9 des 14 outsiders identifiés cochaient cette case, dont Bahia Quesnot, troisième en 2020.

 

4-INDICE AMÉRIQUE RACES

Lors de l’hiver précédent, ils n’avaient pas participé à l’une des trois Finales des Prix d'Amérique Races : Prix d’Amérique Legend Race, Prix de France Speed Race ou de Paris Marathon Race. C’était vrai pour 10 sur 14 outsiders répertoriés et notamment pour la visiteuse Lisa America, 3ème du Prix de Bretagne en 2011.

 

5-INDICE ANNÉE EN COURS

Ils n’avaient pas gagné plus de 2 courses depuis le début de l’année. Ils affichaient une réussite supérieure à 50 % dans les 5 premiers depuis le début de l’année (attelé). 8 sur 14 des outsiders en question remplissaient cette double condition. Parmi eux, Billie de Montfort, 2ème du Bretagne 2017 (aucune victoire depuis le début de l’année, mais jamais plus loin que 5ème lors de ses premières sorties en 2017).

 

6-INDICE COMPTE EN BANQUE

Ils affichaient entre 500.000 et 1.000.000 euros de gains. C’était le cas de 71 % des chevaux de notre panel d’outsiders. Sous-estimé l’an passé au départ de cette course, Etonnant s’était hissé sur la deuxième marche du podium. Son « compte en banque » indiquait alors 976.500 euros de gains. Il a plus que doublé depuis.

 

7-INDICE COURSES RÉFÉRENCES

Ils avaient disputé le Grand Prix du Sud-Ouest quelques semaines plus tôt. Ils avaient terminé sur le podium du dernier Critérium des 5 ans. 64% des chevaux des outsiders recensés depuis 2013 remplissaient l’une de ces deux conditions. Composant le couplé gagnant du Bretagne 2013, Uhlan du Val et Up and Quick avaient auparavant formé celui du Critérium des 5 ans.

 

CONCLUSION

De tous les concurrents en lice dans la Qualif #1 – Prix de Bretagne 2022, HUSSARD DU LANDRET est celui qui coche le plus de cases (remplissant 5 des 7 conditions figurant ci-dessus) et semble être capable de déjouer les pronostics. AMPIA MEDE SM et GALIUS obtiennent eux aussi plus de la moyenne (4 sur 7), mais représentent des paris sans doute moins spéculatifs.


16/11/2022
5 Poster un commentaire

GNT PARIS-TURF 2022 (mis à jour le 30/11)

Calendrier.jpg

 

QUALIFIÉS GNT PARISTURF

Le cheval vainqueur de chaque étape du Grand National du Trot ParisTurf est qualifié pour la finale qui aura lieu dimanche 4 décembre 2022 à l'hippodrome Paris-Vincennes. Voici la liste des lauréats.

 
 FARAH DES CAUX DIVINE MONCEAU GIROLAMO

CLEANGAME

EARL SIMON 
DEESSE NOIRE   GENTLY DE MUSE  ELVIS DU VALLON FAKIR DE MAHEY FARRELL SEVEN
FARRELL SEVEN
 ECHO DE CHANLECY ECHO DE CHANLECY GAMAY DE L’ITON
 
 
Capture d’écran 2022-11-25 011430.jpg
 

 1ère étape AMIENS

 

Huit trotteurs au premier échelon, autant au second : l'équilibre est parfait entre les deux poteaux de départ dans cette première étape sur 2900 et 2925m, soit un peu plus de deux tours de la piste du Petit Saint-Jean (nom de l'hippodrome amiénois). 

 

Habitué à participer au tour de France des trotteurs avec des éléments de son écurie, Jean-Michel Baudouin délègue ici Falco d'Havaroche pour un engagement très favorable au premier échelon de départ. À l'issue d'un bon meeting d'hiver à Vincennes, au cours duquel il a gagné deux courses et pris deux places, le fils de First de Retz est le troisième plus riche parmi les chevaux partant en tête. Autant d'arguments qui feront de lui un favori tout indiqué a priori. Sur cet anneau de 1100m corde à droite, l'avantage de partir en tête est net et Divine Monceau fait partie de ceux qui tenteront aussi d'en profiter.

 

Au second échelon, on note les présences de deux incontournables du challenge 2021, Deganawidah et Crack Money, tous deux ferrés et aux ambitions certainement limitées. A contrario, la très en forme Eire d'Helios et le tout bon Et Voila de Muze seront à considérer comme de sérieux candidats au podium.

gnt.jpg

 

LE FAVORI : FALCO D’HAVAROCHE
Entraîneur : J.-M. Baudouin / Driver : G. Gelormini - 257 120 euros de gains - 18 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (49 courses, 9 victoires)
INDICES FAVORABLES
Forme : 100 % de réussite dans les 2 premiers à Paris-Vincennes depuis le début de l’année (3 courses, 2 victoires, 1 accessit d’honneur).
Ferrure : 57 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus.
Course-événement : 80 % de réussite dans les 5 premiers quand il participe à une course support du Quinté+.
Fréquence de sortie en piste : 79 % de réussite dans les 4 premiers lorsque sa plus récente sortie a eu lieu moins de 3 semaines plus tôt.
Ce 7 ans réalise un excellent début d’année et s’est distingué à trois reprises à Vincennes sur les 2 850 mètres de la Grande Piste (distance voisine de celle proposée ici). Entraîné par un spécialiste du Grand National du Trot, il a l’avantage de s’élancer au premier poteau de départ (c’était le cas des 5 derniers vainqueurs du GNT à Amiens). Principale ombre au tableau pour qui le concerne : Falco d’Havaroche n’a jusqu’à présent pas connu beaucoup de réussite sur les hippodromes corde à droite comme celui d’Amiens, n’obtenant qu’1 accessit en 8 courses dans cette configuration.
  
LE SPÉCIALISTE : FAVORI DE L’ITON
Entraîneur : H. Levesque / Driver : E. Raffin - 246 730 euros de gains - 32 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (47 courses, 15 victoires)
INDICES FAVORABLES
Couple cheval-driver : A terminé dans les deux premiers à 5 reprises en 7 associations avec Eric Raffin (71 %).
Distance : Affiche 56% de réussite dans les deux premiers lorsqu’il se produit sur des distances supérieures ou égales à 2 750 mètres.
Fréquence de sortie en piste : Affiche 55 % de réussite dans les deux premiers quand sa précédente sortie a eu lieu entre 15 et 41 jours plus tôt.
Corde : Gagne presque 1 fois sur 2 (48 % de réussite à la victoire) lorsqu’il évolue sur des hippodromes corde à droite.
Né la même qu’année que Falco d’HavarocheFavori de l’Iton n’a pour sa part pas fait d’étincelles cet hiver à Vincennes. Mais le contexte proposé ce mercredi peut lui permettre de se racheter totalement. Il se plaît sur les longues distances et surtout possède de bien meilleures références que Falco d’Havaroche sur les pistes corde à droite (son terrain d’expression favori). Lorsqu’il n’est pas sanctionné pour ses allures, Favori de l’Iton déçoit rarement (81 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié). Avant cette première étape du GNT, son entraîneur, Hughes Levesque, analyse : « Ses résultats récents ne sont certes pas très engageants. Pour cette raison, je ne peux lui attribuer un émoji vert. Mais le cheval semble mieux désormais et j’aborde cet évènement avec des ambitions. Le profil d’Amiens va lui convenir. S’il s’élance correctement, il est capable de s’illustrer. »
 
L’OUTSIDER : DIVINE MONCEAU
Entraîneur : C. Mottier / Driver : F. Lagadeuc - 247 195 euros de gains - 16 % de réussite à la victoire (105 courses, 17 victoires)
INDICES FAVORABLES
Corde : A enregistré 3 succès lors de ses 4 plus récentes sorties sur des hippodromes corde à droite (75 %).
Entraîneur : Charley Mottier affiche 67 % de réussite dans les 3 premiers sur l’hippodrome d’Amiens.
Couple cheval/driver : Compte 6 podiums en 9 associations avec François Lagadeuc (67 %)
Ferrure/tenue : 63 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus sur des distances supérieures ou égales à 2 850 mètres.
Elle affiche plus de 100 courses à son compteur mais reste très performante comme l’attestent ses deux plus récentes sorties. Divine Monceau partira elle aussi au premier échelon de départ, avec des arguments à faire valoir. Elle dépend en outre d’un entraînement terriblement efficace depuis le début du mois de février (6 victoires, + de 75 % de réussite dans les 5 premiers). Une raison supplémentaire de se méfier de cette 9 ans.
 
 
 2ème étape SALON-DE-PROVENCE
 

3 000 mètres, c’est la distance minimale que les compétiteurs vont parcourir dans la deuxième étape du Grand National du Trot ParisTurf. Huit chevaux vont s’élancer au premier échelon de départ et les huit autres devront leur rendre 25 mètres. Aucun concurrent n’a relevé le défi de rendre 50 mètres dans cette épreuve.

Défendant l’entraînement de Jean-Marie Roubaud, Evariste du Bourg est le favori annoncé de cette étape. Malgré son handicap de 25 mètres, le fils de Jasmin de Flore a les moyens de s’imposer et d’offrir pour l’occasion une première victoire dans le circuit du GNT à son mentor. Le hongre de 8 ans affiche un bilan plus qu’élogieux lors des douze derniers mois. Depuis mars 2021, il s’est en effet imposé dix fois en quatorze tentatives. Il reste sur une deuxième place à Cagnes-sur-Mer aux termes d’un parcours à son désavantage et cherchera à reprendre le cours de ses succès (sept victoires consécutives précédemment). Il n’a couru qu’une seule fois à Salon-de-Provence, en octobre 2020, avec une victoire à la clé.

Le mieux placé au classement général avec 10 points, grâce à sa deuxième place acquise dans la première étape du GNT dans la Somme, Django du Bocage sera le candidat plus riche de l’épreuve. Le protégé de Stéphane Meunier est présenté déferré des quatre pieds, est associé à David Békaert et mérite un important crédit.

L’actuel leader au classement du Sulky d’Or Alexandre Abrivard sera pour sa part aux commandes de Divine Monceau, la concurrente la plus riche du premier échelon de départ. Le driver découvrira la piste de Salon-de-Provence en l’occasion et aura à cœur de bien faire d’emblée.

Au premier poteau de départ des 3 000 mètres, plusieurs chevaux sont capables de donner du rythme à la course. C’est le cas d’Eberton, d’Eden Julry ou encore de Day de Bellouet.

 

CAPTURE.jpg

LE FAVORI : EVARISTE DU BOURG
Entraîneur : J.-M. Roubaud / Driver : S.Stefano - 408 740 euros de gains - 57 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (26 victoires en 46 courses disputées)
INDICES FAVORABLES
Efficacité récente : 100 % de réussite dans les 2 premiers depuis juin 2021 (10 sorties).
Tenue : Invaincu en 4 sorties sur des distances supérieures ou égales à 3 000 mètres.
Ferrure : 75 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (9 sur 12).
Couple cheval/driver : Gagne 2 fois sur 3 lorsqu’il est associé à Steve Stefano (24 associations).
Difficile d’aller contre ce favori qui continue de repousser ses limites avec constance. Outre les indices favorables mentionnés ci-dessus, le fait de se produire corde à droite ne devrait pas l’empêcher de performer (8 victoires en 14 sorties, dont une acquise sur ce parcours). Evariste du Bourg devra en revanche s’élancer au second échelon de départ, une configuration qui ne lui a pas toujours réussi jusqu’à présent : 4 victoires, mais aussi 4 disqualifications en 11 courses disputées.
Le point de vue de son entraîneur (Jean-Marie Roubaud) : « Nous lui attribuons un émoji vert et nous espérons donc un nouveau succès. Maintenant, il peut parfois se montrer fautif. Et, comme vous le précisez, rendre 25 mètres n’est jamais facile. Par ailleurs, nous ne négligeons pas l’opposition, avec notamment Django du Bocage, et la jument de Charley Mottier (Divine Monceau). »
 
ILS ONT DISPUTÉ LA PREMIÈRE ÉTAPE DU GNT 2022
1-DJANGO DU BOCAGE
Entraîneur : S. Meunier / Driver : D. Bekaert - 423 750 euros de gains - 19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (16 succès en 84 sorties)
INDICES FAVORABLES
Couple cheval / driver : Compte 1 victoire en 2 associations avec David Bekaert, pilote ayant par ailleurs remporté le plus de courses à Salon-de-Provence depuis 2018 (18 succès).
Ferrure / Corde : 71% de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus sur des hippodromes corde à droite (5 sur 7).
-
2-DIVINE MONCEAU
Entraîneur : C. Mottier / Driver : A. Abrivard - 248 995 euros de gains - 16 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (17 succès en 106 sorties)
INDICES FAVORABLES
Engagement idéal : Cheval le plus riche au premier échelon de départ à… 5 euros du recul aux 25 mètres.
Tandem entraîneur-driver : 71% de réussite dans les 3 premiers pour le tandem C. Mottier/A. Abrivard depuis un an (5 sur 7).
Corde : 4 victoires, 2 accessits lors de ses 10 plus récentes sorties sur des hippodromes corde à droite.
Cités par le mentor d’Evariste du BourgDjango du Bocage et Divine Monceau ont eux aussi des arguments chiffrés à faire valoir. Présents au départ de la 1ère étape du GNT, l’un et l’autre sont plutôt efficaces corde à droite. Idéalement engagée, Divine Monceau sera par ailleurs associée à l’homme en forme du moment (Alexandre Abrivard). Remarquable à Amiens, Django du Bocage sera ici drivé par un grand spécialiste de la piste. Également en lice dans la 1ère étape du GNT, Festif Charmant a laissé une bonne impression à cette occasion et constitue une autre alternative très crédible.
 
ILS FONT LEUR APPARITION DANS LE GNT 2022
1-EDEN BASQUE
Entraîneur : N. Ensch / Driver : N. Ensch - 384 450 euros de gains - 19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (14 victoires en 72 courses disputées)
INDICES FAVORABLES
Ferrure : 83 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (5 sur 6).
Corde à droite : 8 fois sur 10 dans les 5 premiers dans cette configuration.
Fréquence de sortie en piste : 79 % de réussite dans les 5 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 18 jours plus tôt (26 sur 33).
-
2-EDEN JULRY
Entraîneur : J.-P. Gauvin / Driver : J.-P. Gauvin - 222 120 euros de gains - 37 % de réussite à la victoire (20 victoires en 53 sorties)
INDICES FAVORABLES
Ferrure : 55 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds depuis juin 2021 (6 sur 11).
Hippodrome : 1 victoire et 1 accessit en 2 sorties à Salon-de-Provence.
Eden Basque et Eden Julry présentent également un profil intéressant. Contrairement aux concurrents précédemment cités, ces deux 8 ans seront pilotés par leur entraîneur. Ce qui ne doit pas être considéré un désavantage. Eden Basque compte en effet déjà 4 succès avec Nicolas Ensch au sulky, lequel a par ailleurs pris de bonnes habitudes à Salon-de-Provence. De son côté, le duo Eden Julry/Jean-Paul Gauvin a déjà passé le poteau en tête à 19 reprises…
 
 
3ème étape REIMS
 
 

Dans cette étape en Champagne-Ardenne, les trois premiers chevaux du classement général (Divine MonceauFarah des Caux et Django du Bocage) ne sont pas présents. Eire d’Hélios (troisième de la première étape à Amiens), cinquième ex aequo au général, est pour sa part sur les rangs. La jument entraînée par Franck Harel devra une nouvelle fois rendre la distance mais aura aussi la possibilité de faire une belle opération aux points si elle arrive à jouer les premiers rôles.

 

Parmi les candidats du premier échelon de départ, French Man et Edy du Pommereux s’annoncent redoutables. Les deux découvriront le circuit du GNT ParisTurf. Le premier nommé a retrouvé la plénitude de ses moyens et excelle sur les tracés corde à droite. Le second, un protégé de Sylvain Roger, s’entend pour sa part très bien avec Mathieu Mottier et sait finir très vite ses courses lorsqu’on lui préserve sa pointe de vitesse le plus longtemps possible. Auteur d’un bon début d’année sur la cendrée parisienne, El Santo Haufor est très bien engagé en tête. Seul bémol pour ce hongre de 8 ans, il n’a aucune référence sur les pistes corde à droite (4 courses et 4 échecs).

 

Au deuxième poteau de départ, Nicolas Bazire relève le défi avec Freyja du Pont, la candidate la plus riche du peloton. Sa représentante devra soigner sa mise en jambes pour espérer participer activement à l’arrivée.

Capture.jpg

 

LES FAVORIS
FRENCH MAN, à droite toute
Entraîneur / Driver : J. Dubois : 
230 630 euros de gains
19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (64 courses, 12 victoires)
Indices favorables
Corde : 83 % de ses succès ont été enregistrés sur des pistes corde à droite (10 sur 12).
Distance / mode de Départ : 55 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il se produit sur des distances inférieures à 2 650 mètres départ volté.
Ferrure : 83 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs.
French Man est l’un des moins riches du lot, mais sera sans doute très appuyé au betting. Et pour cause. Epatant à Caen le 12 mars (où il s’élançait aux 25 mètres), ce 7 ans a une nouvelle fois fait étalage de son aptitude aux tracés corde à droite. Comme driver, Julien Dubois sait aussi parfaitement s’en servir (11 victoires ensemble). Toutes les conditions semblent réunies pour que French Man réalise d’excellents débuts dans le Grand National du Trot 2022.
--
EDY DU POMMEREUX, une question de sagesse ?
Entraînement : S. Roger / Driver : M. Mottier
264 980 euros de gains
21 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (82 courses, 17 victoires).
Indices favorables
Couple cheval-driver : 75 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est associé à Mathieu Mottier.
Corde : 76 % de réussite dans les 4 premiers sur les hippodromes corde à droite (13 sur 17).
Conditions de course : depuis 2020, 64 % de réussite dans les deux premiers quand il s’élance au premier poteau dans des courses avec rendement de distance (7 sur 11).
Avec lui, c’est un peu tout ou rien. Ainsi, lors de ses 20 dernières sorties, Edy du Pommereux a été sanctionné à 6 reprises pour ses allures, mais a aussi terminé 14 fois dans les 4 premiers. Un bilan qui plaide nettement en sa faveur, mais Mathieu Mottier devra se montrer vigilant.  
  
LES CHALLENGERS
FLOWER BY MAGALOU inspire confiance
Entraîneur : A. Pereira / Driver : Y. Lebourgeois
249 955 euros de gains
15 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (68 courses/10 victoires)
Indices favorables
Fréquence de sortie en piste : depuis 2020, 76 % de réussite dans les 5 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de deux semaines plus tôt (13 sur 17).
Couple cheval-pilote : 57 % de réussite dans les 2 premiers avec Yoann Lebourgeois au trot attelé.
Hippodrome : depuis 2021, affiche 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’elle se produit sur des hippodromes en région*.
Remarquée à deux reprises à Vincennes cet hiver, Flower By Magalou s’est illustrée à Laval le mois dernier en établissant son nouveau record chronométrique départ volté (1’12’8’’). Visiblement sur la montante, elle retrouve ici Yoann Lebourgeois avec lequel elle compte deux succès. Son entraîneur, Adrien Pereira, aborde cet évènement avec des ambitions et commente les statistiques de sa pensionnaire : « Il est vrai qu’elle est capable répéter les efforts et se montre plutôt performante quand elle court de façon rapprochée. Elle est aussi à son avantage sur les hippodromes de province. La jument est extra et sa troisième place à Laval le mois dernier en est la preuve. Lorsque je lui ai attribué son émoji (jaune), il y avait quelques cracks engagés dans la course. Certains ne sont plus là. J’espère la voir terminer dans les 3 premiers. Selon son résultat, elle pourrait participer à d’autres étapes du GNT. »
---
La ponctualité d’EIRE D’HÉLIOS
Entraîneur : F. Harel / Driver : F. Lagadeuc
352 970 euros de gains depuis ses débuts
14 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (70 courses/10 victoires)
Indices favorables
Confiance de son entraîneur : Franck Harel lui attribue un émoji vert indiquant que tous les paramètres sont réunis pour un classement dans les 3 premiers. Lorsqu’elle est associée à ce smiley, Eire d’Hélios affiche 69 % de réussite dans les 5 premiers.
Rendement de distance : Depuis septembre 2020, elle a disputé 8 courses en s’élançant au deuxième poteau de départ, terminant 6 fois dans les 4 premiers (75 % de réussite).
Course évènement : 81 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses supports du Quinté+ (17 sur 21).
Ferrure : 72 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus.
Elle est irréprochable. Efficace pour ses débuts dans le GNT 2022, Eire d’Hélios doit encore rendre 25 mètres mais cela ne semble pas lui poser de problème actuellement (2 victoires, 1 accessit lors de ses 3 plus récentes sorties dans cette configuration). Cette jument possède de solides arguments comptables. Et devrait logiquement séduire les amateurs de Quinté+.
---
EL SANTO HAUFOR coche plusieurs cases
Entraîneur : Ch. Bigeon / Driver : Ch .J. Bigeon
274 380 euros
11 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (53 courses/6 victoires)
Indices favorables
Fréquence de sortie en piste : 67 % de réussite dans les 2 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de deux semaines plus tôt (8 sur 12).
Conditions de course : 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il s’élance au premier poteau dans des courses avec rendement de distance.
Entraîneur/hippodrome : 100 % de réussite dans les 3 premiers pour les chevaux de Christian Bigeon à Reims depuis un an (2 sur 2).
Forme : 71 % de réussite dans les 4 premiers depuis le début de l’année.
À défaut de vaincre, El Santo Haufor a collectionné les places cet hiver. Très bien engagé ici, ce 8 ans va courir de façon assez rapprochée, ce qui lui réussit le plus souvent. Spécialiste de Vincennes (où il a acquis tous ses succès), ce protégé de Christian Bigeon a peu de références corde à droite. Un exploit de sa part n’est toutefois pas impossible.
 
4ème étape CHATEAUBRIANT
 
 L’hippodrome de la Métairie Neuve de Châteaubriant bénéficiera d’un plateau d’une très grande qualité mercredi avec des candidats qui ambitionneront le succès à chacun des trois échelons de départ, allant de 2 975 mètres à 3 025 pour ceux qui rendront cinquante mètres. À tout seigneur, tout honneur. Candidat le plus riche en lice, et de très loin avec ses gains supérieurs à 1,7 millions d’euros, Cleangame s’élancera bien sûr au dernier poteau de départ. Il effectuera son entrée dans le circuit 2022 après onze participations d'étapes depuis 2018 qui l'ont vu s'imposer sept fois.

Vingt-cinq mètres devant lui, la 5 ans Hanna des Molles profite d’un bel engament pour découvrir le tour de France des trotteurs. Sa forme est avérée et elle devrait jouer un premier rôle, tout comme Epsom d’Herfraie, dont les dernières performances sont irréprochables.

Il leur faudra craindre ceux qui ont déjà capitalisé des points cette année dans le GNT, comme le vainqueur d’étape Girolamo, qui aura l’avantage de s’élancer en tête. Parmi les autres protagonistes du classement général, il faut encore citer Eire d’Helios et Django du Bocage, respectivement quatrième et cinquième.

CB.jpg

CLEANGAME, le favori

Entraîneur-driver : J.-M. Bazire

61 % de réussite à la victoire (67 courses/41 victoires)

Paramètres favorables

Tenue : 83 % de réussite à la victoire lorsqu’il évolue sur des distances supérieures à 2 900 mètres (10 sur 12).

Hippodrome : 66 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit ailleurs qu’à Vincennes (23 sur 35).

Couple cheval-driver : compte 27 succès en 39 associations (69 %) avec Jean-Michel Bazire.

Fréquence de sortie en piste : 72 % de réussite à la victoire lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 3 semaines plus tôt (21 sur 29).

 

Est-il encore besoin de le présenter ? Ce mercredi, le meilleur hongre du moment va se produire pour la première fois sur l’hippodrome de Châteaubriant où il s’élancera 50 mètres derrière certains de ses rivaux. Pour l’heure, Cleangame a enregistré 5 succès en 9 tentatives dans cette configuration « rendement de distance ». Le tracé et la longue distance proposés ici serviront sans doute ses intérêts. Un paramètre à prendre en compte : il a été disqualifié 3 fois lors de ses 6 dernières sorties. Ce qui ne suffira certainement pas à doucher l’enthousiasme de ses nombreux supporters.

 ---

 HANNA DES MOLLES, l’opposition directe 

Entraîneur : L.-C. Abrivard - Driver : A. Abrivard

28 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (25 courses/7 victoires)

Paramètres favorables

Ferrure : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle est déferrée des 4 pieds (4 sur 4).

Fréquence de sortie en piste : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 2 semaines plus tôt (6 sur 6).

Pilote/hippodrome : 60 % de réussite à la victoire (3 sur 5) pour Alexandre Abrivard sur l’hippodrome de Châteaubriant en 2022.

 

C’est l’autre attraction de cette étape. Plus jeune que ses rivaux du jour, cette lauréate du Critérium des 3 ans 2020 devrait afficher des progrès après deux courses de rentrée. Hanna des Molles n’a jamais gagné sur des distances supérieures à 2 700 mètres (6 occurrences), mais ses états de services impeccables sur le « parcours classique » de Vincennes attestent de sa tenue. Elle est capable d’un coup d’éclat pour ses débuts dans le GNT.

---

 FAWLEY BUISSONAY, l’outsider amusant

Entraîneur : J.-M. Monclin - Driver : J.-Ph. Monclin

8 % de réussite à la victoire (59 courses/5 victoires)

Paramètres favorables

Forme saisonnière : 65 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit entre mars et mai (11 sur 17).

Driver/Hippodrome : Jean-Philippe Monclin est le driver qui a remporté le plus de courses à Châteaubriant en 2022 (4 en 14 sorties).

Corde : 68 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il évolue sur des pistes corde à droite (13 sur 19).

 

Il ne gagne pas souvent mais on aurait tort de le juger sur ce seul critère. Dauphin de Kennedy dernièrement à Vincennes, de Face Time le mois dernier, ce 7 ans est très bien engagé ici. Performant à cette période de l’année, Fawley Buissonay est l’une meilleures chances théoriques parmi les concurrents qui s’élanceront au premier poteau de départ.

---

EPSOM D’HERFRAIE, candidat au podium

Entraîneur : J.-M. Baudouin - Driver : E. Raffin

53 % de réussite à la victoire (34 courses/18 victoires)

Paramètres favorables

Couple cheval-pilote : 65 % de réussite à la victoire (11 sur 17) lorsqu’il est associé à Eric Raffin au trot attelé.

Pilote/Hippodrome : Eric Raffin est le pilote qui a enregistré le plus de succès à Châteaubriant au cours des 24 derniers mois.

Ferrure : 56 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (14 sur 25).

Tenue : 58 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit sur des distances égales ou supérieures à 2 850 mètres (14 sur 24)

 

Capable d’enregistrer 8 succès consécutifs entre novembre 2020 et mars 2021, ce pensionnaire de Jean-Michel Baudouin s’est signalé depuis en remportant 4 Quinté+. Dernièrement, Epsom d'Herfraie a montré qu’il pouvait aussi performer sur des pistes corde à droite. Un accessit est largement à sa portée. Encore faut-il qu’il reste sage, ce qui n’a pas toujours été le cas ces derniers temps.

---

EIRE D’HELIOS, Madame Quinté

Entraîneur : F. Harel - Driver : F. Lagadeuc

14 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (71 courses/10 victoires)

Paramètres favorables

Tenue : termine 1 fois sur 2 dans les 3 premiers lorsqu’elle se produit sur des distances supérieures à 2 850 mètres.

Quinté : 82 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses supports du Quinté+ (18 sur 22).

Rendement de distance : Depuis septembre 2020, affiche 78 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle s’élance au poteau des 25 mètres (7 sur 9).

 

Qu’elle rende 25 mètres ou pas, Eire d'Helios fait preuve d’une régularité exemplaire. Elle mériterait de renouer avec le succès mais l’opposition est ici plus relevée qu’à Reims. Le contexte tracé-distance devrait en revanche servir ses intérêts. Elle peut ici améliorer son remarquable coefficient de réussite dans les Quinté+.

---

GIROLAMO, l’avis d’Antoine Lhérété

Vainqueur de la dernière étape du GNT à Reims, Girolamo sera au départ ce mercredi à Châteaubriant. Antoine Lhérété, qui l’entraîne depuis quelques mois, revient sur ce succès et évoque le rendez-vous de ce mercredi : « Nous l’avons acquis cet hiver. J’ai voulu lui donner un programme en Province, estimant qu’il en avait peut-être assez de Vincennes. Compte tenu de ce qu’il me montrait en piste, je n’ai pas hésité à lui attribuer un émoji vert* à Reims où nous avons bénéficié d’un parcours de rêve. Sa victoire nous permet de poursuivre l’aventure dans le GNT, ce qui est parfait. Mercredi, il est très bien engagé. Je redoute certains concurrents, dont naturellement Cleangame qui, s’il ne fait pas de faute, sera très difficile à battre. Malgré l’opposition, j’aborde cette étape avec des ambitions. » 

 

5ème étape CROISE-LAROCHE

 

C'est déjà l'heure de la 5ème étape du GNT ParisTurf qui fait donc escale dans le Nord, sur l'hippodrome de référence, Le Croisé-Laroche, dans l'agglomération lilloise. Les quatre premières étapes ont été remportées par quatre trotteurs différents. Et comme aucun d'entre eux n'est sur la liste des engagés, on connaîtra mercredi prochain un cinquième lauréat sur le circuit 2022.

La course aux points

Parmi les nombreux engagés figurant sur la liste plusieurs noms attirent forcément l'attention du fait de leur présence dans la partie haute du classement général des chevaux. Et celui qui pourrait faire la meilleure opération en visant même le maillot jaune, c'est Django du Bocage, revenu clairement à son bon niveau de forme lui permettant d'émettre des ambitions. Il a fini 2ème de la 1ère étape et 4ème de la dernière épreuve en date à Châteaubriant (revoir la course) derrière Cleangame et Hanna des Molles, elle aussi engagée mercredi prochain au Croisé-Laroche. Eire d'Helios peut également espérer jouer un bon coup.

Les stars des 50m

À l'heure de notre pointage (jeudi en fin de matinée), quatre trotteurs figurent parmi les engagés devant rendre 50m. Quatre trotteurs de très haut niveau bien sûr : le multiple placé de Groupe i Fric du Chêne, le champion Gelati Cut qui effectuerait ainsi sa rentrée après neuf mois d'absence, Earl Simon qui ne cesse de monter en puissance ce printemps et le millionnaire en gains Dorgos de Guez pour qui ce serait aussi une grande rentrée (plus vu depuis le mois d'octobre 2021).

 

Capture.jpg


 

HANNA DES MOLLES, favorite logique
Entraîneur : L.-C. Abrivard / Driver : A. Abrivard
26 courses disputées, 7 victoires
27 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Ferrure : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle est déferrée des 4 pieds (5/5).
Fréquence de sortie en piste : 94 % de réussite dans les 3 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 30 jours plus tôt (17/18).
Couple homme/cheval : 76 % de réussite dans les 3 premiers associée à Alexandre Abrivard (19/25).

 

Lauréate du Critérium des 3 ans, cette fille de Village Mystic n’a plus à faire ses preuves au plus haut niveau (1 victoire, 2 accessits en 3 tentatives au niveau Groupe I). Dominée seulement par Cleangame pour son premier essai dans le GNT, elle n’aura pas à affronter celui-ci cette fois. Hanna des Molles s’élance à nouveau aux 25 mètres et, pour éviter d’éventuels embouteillages, pourra compter sur Alexandre Abrivard qui la connaît par cœur.
---
FARRELL SEVEN, sur sa lancée
Entraîneur-driver : J.-M. Bazire 
36 courses disputées, 14 victoires
39% de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière
Indices favorables
Ferrure : 82 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus (14/17).
Couple homme/cheval : Gagne 1 fois sur 2 lorsqu’il est piloté par Jean-Michel Bazire (12/24).

Régularité : N’a jamais fini plus loin que 4ème depuis le 18 octobre dernier (13/13).

Quinté : A remporté 5 des 7 Quintés qu’il a disputés.

 

Vainqueur de la précédente étape du GNT avec Cleangame, Jean-Michel Bazire peut-il doubler la mise avec ce 7 ans ? S’il n’a pas les titres de son glorieux aîné (ni de certains de ses adversaires du jour), Farrell Seven est idéalement placé au premier poteau pour sa première participation dans le Grand National du Trot ParisTurf 2022. Efficace lorsqu’il court de façon rapprochée, il se produit ici avec le « vent dans le dos » (restant sur deux succès) et aura logiquement de très nombreux supporters.

---

EARL SIMON, des arguments à faire valoir

Entraîneur : J. Niskanen / Driver : F. Ouvrie 
39 courses disputées, 19 victoires 
49% de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière. 
Indices favorables 
Distance : 65 % de réussite à la victoire lorsqu’il évolue sur des distances supérieures à 2 700 mètres (11/17).
Driver : 83 % de réussite dans les 3 premiers quand il est associé à Franck Ouvrie (24/29).

 

Autre trotteur de classe au départ de cette étape, ce 8 ans, longtemps absent, n’a pas tardé à retrouver la bonne carburation et reste sur un « hat-trick » à Mons. L’opposition n’est pas la même ici et il devra aussi s’élancer au 3ème échelon de départ (recul de 50 mètres). On notera qu’il a déjà gagné au Croisé-Laroche dans cette configuration. Plaqué des 4 pieds, Earl Simon aura pour lui d’être drivé par Franck Ouvrie, grand spécialiste de la piste (plus de 100 victoires sur cet hippodrome depuis 2010). Chance théorique malgré son handicap initial. 

--- 

CYRIEL D’ATOM, des références au Croisé-Laroche 
Entraîneur : A. de Graeve / Driver : H. Huygens 
144 courses disputées, 32 victoires 
22 % de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière 
Indices favorables 
Hippodrome : 100 % de réussite dans les 3 premiers au Croisé-Laroche (5/5). 
Distance : 68 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des distances supérieures ou égales à 2 800 mètres (hors Paris-Vincennes).

 

Il affiche à peu près autant de gains que Hanna des Molles mais il lui a fallu plus de 140 courses pour se constituer un tel capital. Ingambe, Cyriel d'Atom a scoré à 5 reprises en Belgique depuis le début de l’année. Si ses sorties en France n’ont pas toujours été couronnées de succès (1 victoire en 47 sorties à Paris-Vincennes), le protégé d’Aimé de Graeve n’a en revanche jamais déçu au Croisé-Laroche (2 victoires, 3 accessits en 5 sorties). Hanna Huygens sait très bien s’en servir. Outsider valable. 

--- 

EL GRECO BELLO, comme à Laval ? 
Entraîneur : A.-F. Donati-Marcillac / Driver : M. Mottier 
85 courses disputées, 11 victoires 
13 % de de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière. 
Indices favorables 
Saison : 65 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il court en mars, avril ou mai (13/20). 
Distance : 70 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il se produit en région sur des distances allant de 2 700 à 2 900 mètres (19/27).

 

Auteur d’un doublé en mars, El Greco Bello a notamment réalisé à Laval l’une des meilleures performances de sa carrière départ volté (1’12’’7). Ferré pour sa rentrée à Vincennes début mai, il sera cette fois plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs comme lors de son succès en Mayenne. Comme en Mayenne aussi, il trouve ici un engagement parfait au premier échelon de départ. Méfiance ! 

--- 

LES CONCURRENTS LES MIEUX PLACÉS AU CLASSEMENT DU GNT 2022 
Alors qu’ils devaient rendre 25 mètres (ce qui sera encore le cas ici), EIRE D’HÉLIOS et DJANGO DU BOCAGE ont chacun déjà signé deux Top 5 lors des premières étapes Grand National du Trot 2022. Partageant la 2ème place au classement général du circuit, ces deux candidats ont ce mercredi l’occasion d’augmenter de plusieurs unités leur capital points. C’est également vrai pour FREYJA DU PONT, remarquable lors de l’étape de Châteaubriant, ou encore FRAGONARD DÉLO, efficace à Reims. 

---

CONFIANCE DE MISE 
En lice dans cette étape, quatre trotteurs sont crédités d’un émoji vert* par leur entraîneur. Il s’agit de : HANNA DES MOLLES, FARRELL SEVEN, EIRE D’HÉLIOS, FREYJA DU PONT.
 
 
6ème étape LAVAL
 
La 6ème étape du Grand National du Trot ParisTurf réunit un plateau relevé de 16 concurrents à Laval mercredi. Alors qu’Eire d’Helios va tenter de conforter sa place de leader au classement général, deux autres juments seront aussi en vue : la cadette Hanna des Molles, à racheter après sa déconvenue dans l’étape précédente, et Freyja du Pont, bonne deuxième ce jour-là.

Au Croisé-Laroche alors que Earl Simon remportait un très brillant dans la 5ème étape, (voir la course), Hanna des Molles s’était montrée fautive à la sortie du tournant final où elle semblait encore compétitive pour les premières places, laissant des regrets à son driver Alexandre Abrivard. Cette jument classique qui avait terminé deuxième de Cleangame lors de son entrée dans le GNT ParisTurf 2022 va tenter de remettre les pendules à l’heure sur la piste mayennaise.

Au deuxième échelon, elle s’élancera au côté de Freyja du Pont et Eire d’Helios qui ont terminé dans cet ordre au Croisé-Laroche derrière Earl Simon. Si cette dernière a été dominée par la jument de Nicolas Bazire dans le Nord, elle n’en a pas moins conforté sa place de leader au classement général.

Ces trois femelles auront à leurs côtés deux 8 ans de qualité aux ambitions certaines avec Echo de Chanlecy, qui fait son entrée dans le tournoi, et Epsom d’Herfraie, en forme. Au premier échelon, Fragonard Délo, placé au Croisé-Laroche, et El Greco Bello, à reprendre, seront aussi probablement les plus plébiscités.

 

Capture.JPG
 
EIRE D’HÉLIOS, la régularité incarnée
Entraîneur : F. Harel / Driver : F. Lagadeuc
73 courses / 10 victoires
14 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Quinté+ : 79 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle participe à une course support du Quinté+ (19/24).
Corde : Tous ses succès ont été acquis sur des hippodromes corde à gauche.
Hippodrome : 67 % de réussite dans les 4 premiers à Laval (4/6).
Rendement de distance : 67 % de réussite dans les 3 premiers dans les courses où elle devait rendre 25 mètres (depuis décembre 2021).
Couple cheval/driver : 6 de ses 10 victoires ont été acquises avec François Lagadeuc à son sulky.
Eire d'Helios pointe en tête au classement général du Grand National du Trot. Un petit exploit si l’on songe qu’elle s’élançait aux 25 mètres lors de ses 4 premières tentatives dans le circuit 2022. Appliquée (3 disqualifications en 73 sorties) et très régulière, cette 8 ans évoluera mercredi dans un contexte corde-piste (elle a déjà gagné à Laval) à sa convenance.
Elle semble en mesure d’augmenter ici sensiblement son capital points. Ce que confirme son entraîneur, Franck Harel, très fier de sa protégée : « Je sais bien qu’ici une jument comme Hanna des Molles est intrinsèquement supérieure à la mienne. Cela ne nous empêche pas d’être ambitieux. Comme vous le soulignez avec vos données, Eire d’Hélios est irréprochable. Elle sait finir vite ses parcours. Comme toujours, il lui faudra bénéficier d’un bon dos et se faire emmener. Si c’est le cas, c’est quasiment un coup sûr dans les 5 premiers. Avec un parcours sur mesure, je la crois aussi capable, un jour ou l’autre, de remporter son étape. » Pourquoi pas mercredi ?
---
HANNA DES MOLLES, opération rachat
Entraîneur : L.C. Abrivard / Driver : A. Abrivard
27 courses, 7 victoires
26 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Références : Compte 1 victoire, 2 deuxièmes places en 3 tentatives au niveau Groupe I.
Fréquence de sortie en piste : 9 3% de réussite dans les 3 premiers lorsque sa précédente sortie a lieu moins de 20 jours plus tôt (13/14).
Confiance de l’entraîneur : Malgré sa récente disqualification, Laurent-Claude Abrivard lui attribue à nouveau un émoji vert*.
Lauréate du Critérium des 3 ans, Hanna des Molles a réussi d’excellents débuts dans le GNT 2022 à Châteaubriant, se classant 2ème de Cleangame. Favorite de l’étape du Croisé-Laroche, elle s’est montrée fautive alors qu’elle pointait en 2ème position dans l’ultime tournant. Volant de succès en succès actuellement (auteur d’un coup de 3 ce dimanche à Argentan), Alexandre Abrivard la connaît par cœur et voudra remettre les pendules à l’heure. Mieux vaut lui accorder crédit même si, pour l’instant, elle n’a encore jamais gagné sur des distances supérieures ou égales à 2 750 mètres.
---
FREYJA DU PONT, de mieux en mieux
Entraîneur : N. Bazire / Driver : N. Bazire
72 courses, 10 victoires
14% de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Références : A devancé Eire d’Hélios lors des étapes GNT du Croisé-Laroche et Chateaubriant.
Forme/Réductions kilométriques : Est passée sous la barre des 1’13’’ lors de ses 3 dernières sorties en compétition. N’avait jusqu’à présent jamais enchaîné 3 chronos de cet ordre.
Hippodrome/entraîneur : 57 % de réussite dans les 3 premiers pour les chevaux entraînés par Nicolas Bazire à Laval (au cours des 12 mois).
Confiance de l’entraîneur : Nicolas Bazire lui attribue à nouveau un émoji vert*.
Autre jument au départ de la course, Freyja du Pont n’a plus gagné depuis juillet dernier, mais ses plus récentes sorties laissent augurer d’un succès prochain. Devancée seulement par Earl Simon lors de l’étape du Croisé-Laroche, elle ne devrait pas être loin du compte si elle reproduit cette performance.
 ---
EPSOM D’HERFRAIE, des arguments à faire valoir
Entraîneur : J.-M. Baudouin / Driver : E. Raffin
36 courses / 18 victoires
50 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Distance : 83 % de ses victoires ont été acquises sur des distances comprises entre 2 800 et 2 900 mètres (15/18).
Couple cheval/pilote : Eric Raffin a été associé à 14 de ses 18 succès (78 %).
Confiance de l’entraîneur : Jean-Michel Baudouin lui attribue un émoji vert*.
Epsom d'Herfraie a collectionné les victoires entre novembre 2020 et février 2022. Il a certes connu des fortunes diverses depuis (3 disqualifications en 7 sorties), mais possède de solides références, notamment sur les longues distances, et Eric Raffin sait s’en servir. Candidat au podium.
---
IL FAIT SON APPARITION DANS LE CIRCUIT GNT 2022 :
ECHO DE CHANLECY, le parfait outsider
Entraîneur : E.-G. Blot / Driver : T. Le Beller
84 courses, 11 victoires
13 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Couple cheval/driver : 90 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est piloté par Tony Le Beller (27/30)
Ferrure : S’est imposé la seule fois où il a été déclaré PADP (plaqué des antérieurs, déferré des postérieurs).
Emoji : 100 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est associé à un émoji vert*, ce qui est le cas ici.
Jamais plus loin que 5ème entre août et décembre 2021, Echo de Chanlecy a fait sa réapparition en avril et a désormais quatre courses dans les jambes. De nouveau associé à Tony Le Beller (avec lequel il a acquis 8 de ses 11 succès), il devrait afficher de nouveaux progrès et semble en mesure d’accrocher une place.
---
PARMI LES AUTRES CANDIDATS À SUIVRE
S’il n’a pas fait d’étincelles lors de l’étape du Croisé-Laroche, EL GRECO BELLO a l’avantage d’avoir déjà enlevé deux courses à Laval, dont un Quinté en mars dernier. Mercredi, il retrouvera aussi Gabriele Gelormini avec lequel il avait enregistré deux succès sur la séquence 2020-2021. Méfiance avec ce trotteur qui s’élancera au premier poteau. FRAGONARD DELO sera ici piloté par le récent héros de l’Elitloppet (Anthony Barrier). 4ème lors de la dernière étape du circuit, ce 7 ans peut engranger des points qui lui permettraient de se maintenir dans le Top 5 du Grand National du Trot 2022.
 
 7ème étape TOULOUSE
 
Ils seront quinze au départ dont le tenant du titre : Fakir Mérité.
Vainqueur à domicile, Fakir Mérité avait signé une copie parfaite pour remporter cette épreuve du GNT il y a un an. Il confirmait notamment sa grande aptitude à la piste de La Cépière, anneau sur lequel il affiche une réussite remarquable : trois victoires en onze tentatives, 100% "dans l'argent" (7 premières allocations) et cinq places de 2ème ou 3ème.

Bref, à Toulouse, Fakir Mérité se sent comme un poisson dans l'eau et il tentera de jouer encore un premier rôle mercredi. Mais contrairement à l'an passé quand il partait en tête, le protégé de Franck Marty devra s'élancer du second échelon. 25m qui peuvent faire la différence surtout face à un trotteur comme Gently de Muze, en pleine forme et parfaitement engagé au premier poteau après son succès récent à Vichy. 

La leader du classement général Eire d'Helios est également du voyage. Son challenge est clair : continuer son sans-faute dans le tournoi, elle qui a toujours pris des points dans les cinq étapes auxquelles elle a participé dont deux troisièmes places.

Capture.jpg

 

Présente ce mercredi à Toulouse, Eire d’Hélios a l’occasion de renforcer sa position de leader dans le Grand National du Trot ParisTurf. La protégée de Franck Harel aura toutefois fort à faire face à des candidats qui, comme Gently de Muze, font leurs débuts dans le circuit 2022.

 

 

GENTLY DE MUZE, un favori logique
Entraîneur : J.-M. Bazire / Driver : N. Bazire
29 courses, 11 victoires
38 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.
Indices favorables
Régularité/Forme : 100 % de réussite dans les 4 premiers depuis novembre 2021 (11 sur 11).
Ferrure : 67 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (6 sur 9).
Corde : 100 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit en France sur des pistes corde à droite (3/3).
Couple cheval/driver : 80 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est piloté par Nicolas Bazire (4/5).
Très efficace depuis novembre, ce 6 ans entraîné par Jean-Michel Bazire a tout simplement doublé son compte en banque en l’espace de 6 mois. S’il n’a pas les titres d’un Gangster du WallonGently de Muze aura l’avantage de s’élancer au premier poteau de départ. Il découvre Toulouse mais vient encore de démontrer à Vichy son aptitude aux pistes corde à droite.
---
GANGSTER DU WALLON, capable d’affoler les aiguilles du chronomètre
Entraîneur : D. Lecroq / Driver : A. Collette
43 courses, 5 victoires
12 % de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière.
Indices favorables
Tenue : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des distances supérieures à 2 900 mètres (5/5).
Hippodrome : Compte 2 accessits en 2 sorties à Toulouse.
Couple cheval/driver : 71 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est associé à Alexis Collette (5/7).
Performance référence récente : 2ème d’Etonnant dans le Prix des Ducs de Normandie le mois dernier. A signé la meilleure marque chronométrique dans les 1 000 derniers mètres de ce Groupe II.
Ferrure : 67 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus à l’attelé (6/9).
Très référencé au trot monté (lauréat du Prix de Vincennes), ce protégé de Damien Lecroq a montré qu’il pouvait aussi rivaliser avec les meilleurs dans la spécialité qui nous intéresse ici. Deuxième du Critérium des 5 ans, Gangster du Wallon s’est illustré le mois dernier face à des trotteurs de la trempe d’EtonnantAmpia Mede SM ou encore Cleangame. À l’issue d’un bon parcours, ce redoutable finisseur est capable de faire des étincelles.

---

FAKIR MÉRITÉ, le tenant du titre
Entraîneur : F. Marty / Driver : F. Marty
68 courses, 10 victoires
15 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.
Indices favorables
Hippodrome : 91 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il se produit à Toulouse (10/11).
Distance : 67 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il évolue sur des distances supérieures ou égales à 2 950 mètres (10/15).
Couple cheval/driver : 72 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est piloté par Franck Marty (21/29).
C’est l’un des spécialistes de la piste toulousaine. Vainqueur de cette étape du GNT l’an passé, Fakir Mérité devra cette fois s’élancer au second échelon de départ, ce qui complique sensiblement sa tâche. Son mentor, Franck Marty, commente ici nos données chiffrées et « plante le décor » de cette étape : « J’ai une bonne réussite avec lui lorsque je le pilote, mais elle pourrait être meilleure. Fakir Mérité est un très bon cheval. Quand je le drive, j’ai le souci de ne pas lui donner des courses trop dures qui pourraient impacter la suite de sa carrière. Lorsqu’il a gagné cette étape du GNT l’an passé, il s’élançait au premier poteau. Ce ne sera donc pas le cas mercredi. Rendre 25 mètres à Toulouse, c’est possible. La piste est sélective et l’on peut ici revenir de l’arrière-garde. Le problème ce mercredi, c’est qu’il y a plusieurs bons trotteurs au premier échelon de départ. Au même poteau que nous, il y aura aussi Gangster du Wallon. Néanmoins, si je parviens à prendre les bonnes roues, Fakir est capable de terminer dans les 5 premiers ».

---

FAST DOMINO, mieux qu’un outsider
Entraîneur : X. Thielens / Driver : J. Chavatte
59 courses, 9 victoires
15 % de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière.
Indices favorables
Tandem cheval/driver : Compte 2 victoires en 4 associations avec Jérôme Chavatte.
Corde : Compte 2 victoires en 3 sorties sur des hippodromes corde à droite.
Toulouse : Sa meilleure performance chronométrique départ volté a été établie sur cette piste (1’12’’5, le 10 avril 2022)
Entraîné par Xavier Thielens depuis cet hiver, Fast Domino a scoré depuis à deux reprises et indiqué en avril qu’il était capable de se distinguer sur cette piste. Associé à ses deux succès 2022, Jérôme Chavatte devra se montrer vigilant avec ce trotteur parfois fautif.

---

DOUGLAS DU PONT, la grande forme
Entraîneur : B. Goetz / Driver : E. Raffin
99 courses / 14 victoires
14 % de réussite à la victoire depuis le début de sa carrière
Indices favorables
Piste : 46 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il se produit à Toulouse (6/13).
Environnement : 63 % de réussite dans les 3 premiers depuis qu’il est entraîné par Benjamin Goetz (5/8).
Forme/record : A établi son nouveau record personnel départ volté le 20 mai dernier (1’13’’1).
Comme Fast DominoDouglas du Pont semble se plaire dans son nouvel environnement. Il reste sur deux performances de choix à Vincennes et a des références sur le parcours proposé mercredi. Franck Marty (entraîneur de Fakir Mérité) pense d’ailleurs à lui lorsqu’il évoque les « bons trotteurs qui s’élancent au premier poteau de départ. »

---

FANTASIA DE LIGNY, gros progrès attendus
Entraîneur : Y. Henry / Driver : M. Abrivard
43 courses, 13 victoires
30 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.
Indices favorables
Tandem cheval-driver : 5 victoires en 11 associations avec Matthieu Abrivard.
Ferrure : 46 % de réussite à la victoire lorsqu’elle se produit pieds nus (5/11).
Tenue : 53 % de réussite à la victoire lorsqu’elle évolue sur des distances supérieures ou égales à 2 850 mètres (8/15).
Elle est l’une des moins riches du lot, mais gagne près d’une course sur trois depuis ses débuts. Venant d’effectuer sa rentrée à Montauban, Fantasia de Ligny sera cette fois pieds nus et pilotée par Matthieu Abrivard, ce qui dans son cas change pas mal de choses.
---
À NOTER AUSSI…
Feu vert pour FRESNEAUX
Sur les 15 concurrents en lice ce mercredi, 7 sont crédités d’un émoji vert*. C’est le cas de Fresneaux qui vient, comme Fantasia de Ligny, d’effectuer sa rentrée. Il sera pieds nus cette fois et a l’avantage d’avoir déjà gagné à Toulouse. Une surprise de sa part n’est pas à exclure.
 
Les 7 concurrents associés à un émoji vert : FANTASIA DE LIGNY, FRESNEAUX, GENTLY DE MUZE, FAST DOMINO, DOUGLAS DU PONT, EIRE D’HÉLIOS, GANGSTER DU WALLON
 
CAMPIONE MOI à Toulouse, épisode 19
Déjà cité plus haut, Fakir Mérité est un spécialiste de la piste toulousaine. Il n’est pas seul dans ce cas. Bien placé au premier échelon de départ, Campione Mio a disputé 18 courses à Toulouse et compte 6 victoires sur cet anneau.
 
8ème étape CABOURG
 

Les premiers rôles pourraient bien être tenus par les juments de la course. Tout d'abord par la leader du classement général qui trouve ici une bien belle occasion de creuser l'écart en tête : Eire d'Helios, globalement irréprochable depuis le lancement du tournoi 2022, s'élancera en pleine piste avec son numéro 5 sur un anneau normand qui pourrait servir ses aptitudes.

Elle sera entourée de deux juments également ambitieuses et ayant connu le plus haut niveau : Hanna des Molles est même gagnante de Classique (Critérium des 3 Ans) mais est en appel dans le GNT ParisTurf après deux disqualifications avec la casquette de grande favorite, alors que Freyja du Pont est devenue est référence dans les courses de chevaux d'âge (et 2ème du général).

Dernier élément de ce carré de dames aux allures d'as : Farah des Caux partira du couloir 2 et aura pour mission de poursuivre sa superbe série depuis le début de l'année, elle qui n'a jamais fini plus loin que 3ème lors de ses sept dernières courses !

GNT.jpg

En lice dans la 8ème étape du Grand National du Trot ce vendredi à Cabourg, Hanna des Molles et Farah des Caux devraient être plébiscitées par les pronostiqueurs. L’une de ces deux femelles va-t-elle passer le poteau en tête ? Quels seront leurs principaux rivaux ?

 

 

FARAH DES CAUX est irréprochable
Entraîneur : A. Garandeau / Driver : B. Rochard
82 courses, 14 victoires
17 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Forme : 100 % de réussite dans les 3 premiers depuis le mois de mars (7 sur 7).
Ferrure : 78 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus depuis le 15 mai 2021 (18 sur 23).
Mode de départ : 70 % de réussite dans les 3 premiers dans les courses avec départ à l’autostart depuis août 2020 (7 sur 10).
Lauréate de l’étape GNT d’Amiens en mars, Farah des Caux a collectionné les podiums depuis, faisant au passage étalage de son éclectisme. Bien placée avec son numéro 2 derrière l’autostart, elle coche ici de nombreuses cases. Ce vendredi, elle ne sera pas pilotée par David Thomain (associé à ses trois dernières performances) mais par Benjamin Rochard qui a déjà eu l’occasion de la driver (2ème ensemble en avril à Cholet). Chance théorique assez évidente si l’on se fie à ces données comptables.

---

HANNA DES MOLLES, une question de sagesse
Entraîneur : L.-C Abrivard / Driver : A. Abrivard
28 courses, 7 victoires
25 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Titres : Compte 3 podiums en 3 sorties au niveau Groupe I. Lauréate du Critérium des 3 ans, 2ème du Critérium des 4 ans et du Championnat Européen des 3 ans.
Corde : 75 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’elle se produit sur des pistes corde à droite (3 sur 4).
Mode de départ : 75 % de réussite dans les 3 premiers dans les courses avec départ à l’autostart (6 sur 8).
Caractéristique : 83 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle n’est pas sanctionnée pour ses allures (19 sur 23).
Référence au sein de la promotion 2017, Hanna des Molles avait réussi son entrée en matière dans le Grand National du Trot, se classant 2ème de Cleangame lors de l’étape de Châteaubriant en avril dernier. Parfois fautive, elle reste en revanche sur deux disqualifications consécutives (ce qui ne lui était jamais arrivé jusqu’à présent). Ayant hérité du numéro 4 derrière la voiture, la partenaire d’Alexandre Abrivard (associé à 27 de ses 28 sorties en compétition) a les moyens de remettre les pendules à l’heure, à condition bien sûr de ne pas commettre l’irréparable.

---

ELVIS DU VALLON, à surveiller de près
Entraîneur : C. Cuiller / Driver : D. Thomain
75 courses, 16 victoires
21 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Forme/Tracking : 4ème le 26 juin à Vincennes (Prix Bertrand Deloison), il signait à cette occasion les 500 derniers mètres les plus rapides de la course.
Corde à droite : 73 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il se produit sur des hippodromes corde à droite (16 sur 22).
Mode de départ : 82 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses avec départ à l’autostart (9 sur 11)
Elvis du Vallon n’a pas encore gagné cette année mais ses références 2022 (notamment chronométriques) attirent l’attention. Après avoir établi un nouveau record personnel (1’10’’5) sur le mile d’Argentan en avril, il s’est depuis distingué dans le Prix des Ducs de Normandie en se classant 4ème d’Etonnant. Associé à David Thomain (spécialiste de la piste de Cabourg), cet excellent finisseur s’élance en seconde ligne derrière l’autostart. Gare à lui s’il n’est pas trop loin des animateurs à l’entrée de la dernière ligne droite…  

---

DJANGO DU BOCAGE, l’outsider parfait
Entraîneur : S. Meunier / Driver : Y. Lebourgeois
88 courses, 16 victoires
18 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Hippodrome : 60 % de réussite à la victoire au trot attelé à Cabourg (3 sur 5).
Partenaire : Yoann Lebourgeois est le seul pilote ayant gagné plus de 100 courses à Cabourg depuis 2018.
Mode de départ : 67 % de réussite dans les 4 premiers dans les courses avec départ à l’autostart (6 sur 9).
Corde : 62 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il se produit sur des hippodromes corde à droite (16 sur 26).
4ème au classement général du Grand National du Trot 2022, Django du Bocage a lui aussi des arguments comptables à faire valoir. De tous les concurrents au départ, il est celui qui a les meilleures références à Cabourg (3 victoires). Il sera en outre drivé par un Yoann Lebourgeois particulièrement redoutable sur la piste normande. Plutôt performant départ lancé, et ici bien placé derrière la voiture, il est tout à fait capable de grimper sur l’une des trois marches du podium ce vendredi soir.

---

CRACK MONEY a son mot à dire
Entraîneur : P. Terry / Driver : C. Terry
68 courses, 18 victoires
26 % de réussite à la victoire depuis ses débuts
Indices favorables
Mode de départ : 57 % de réussite dans les 3 premiers dans les courses avec départ à l’autostart (4 sur 7).
Corde : 57 % de réussite dans les 5 premiers sur les pistes corde à droite (12 sur 21).
Saison : 64 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit en compétition entre mai et septembre (18 sur 28).
Vainqueur du Grand National du Trot 2021, Crack Money sait encore se surpasser comme l’atteste sa performance du 18 juin dernier à Enghien (où il devançait des adversaires qu’il retrouve ce vendredi). Efficace départ lancé, notamment sur des distances supérieures à 2 500 mètres, il avait failli s’imposer lors d’une étape GNT analogue aux Sables-d’Olonne l’été dernier. Il découvre Cabourg en compétition (1) mais cela ne devrait pas être un problème pour ce trotteur qui s’est imposé sur 13 hippodromes différents. Attention !

---

DU CÔTÉ DES LEADERS DU GNT
Respectivement 1ère et 2ème au classement général du Grand National du Trot, EIRE D’HÉLIOS et FREYJA DU PONT seront en piste ce vendredi. S’élançant en première ligne derrière l’autostart, elles trouvent ici l’occasion d’augmenter leur capital points dans le Challenge. Un bémol toutefois en ce qui concerne leur candidature : l’une et l’autre ne sont pas des vraies spécialistes des départs lancés. Eire d’Hélios compte 1 victoire en 15 tentatives dans cette configuration. Freyja du Pont affiche 1 succès et 1 accessit en 12 sorties départ lancé (on notera que ce succès avait été obtenu à…Cabourg). La distance proposée ici (2.725 mètres) devraient en revanche servir leurs intérêts respectifs.

---

LES ÉMOJIS VERTS DANS LA COURSE
Quatre concurrents sont associés à un émoji vert (2) : Hanna des Molles, Freyja du Pont, Digne et Droit et Girolamo. Vainqueur de l’étape GNT de Reims, GIROLAMO est plutôt performant, notamment corde à droite, depuis qu’il a rejoint les boxes d’Antoine Lhérété. Une surprise de sa part n’est pas à exclure, même s’il n’est pas, lui aussi, un vrai spécialiste des courses avec départ à l’autostart (2 accessits en 13 tentatives).
 
9ème étape PORNICHET
 
Due à une pénurie d’eau en Bretagne, la 9ème étape du GNT ParisTurf a lieu ce mercredi à Pornichet et non à Saint-Malo comme initialement prévu. Disputé sur la distance de 2725 mètres, ce Groupe III a réuni seize chevaux, répartis sur trois échelons de départ.
 

Le plateau en Loire-Atlantique réunit des chevaux très performants dans le circuit 2022 du tour de France des trotteurs. Parmi eux, cinq chevaux figurent parmi les six premiers au classement général. En tête de ce dernier, Eire d’Hélios est de la partie, elle qui reste sur une disqualification dans la 8ème étape du GNT le 15 juillet à Cabourg. Sa dauphine, Freyja du Pont, est également présente. Comme la protégée de Franck Harel, la représentante de Nicolas Bazire devra rendre la distance à des chevaux très tenaces et au mieux de leur forme.

C’est notamment le cas de Galiléo Bello, lauréat du Prix de la Chaussée d’Antin (Gr.3) le 27 juillet à Enghien, Fakir de Mahey, dont les trois dernières sorties publiques sont excellentes aussi bien corde à droite que corde à gauche, French Man, vainqueur du Grand Prix de la Ville de Cabourg le 22 juillet ou encore Etoile de Quesny, préparée pour cet objectif par la famille Thomain en étant déferrée des quatre pieds.

Au deuxième échelon de départ, notons aussi la candidature de Farah des Caux, irréprochable dans le circuit 2022 du GNT en deux essais avec une victoire à la clé sur l’hippodrome d’Amiens le 9 mars. Très régulier en compétition à un excellent niveau Echo de Chanlecy partira avec la confiance de son mentor Eric Blot (émoji vert), tout comme Fairplay d’Urzy, présenté par Jean-Michel Bazire et associé à Alexandre Abrivard. Le fils de Ready Cash a effectué deux courses de rentrée et est donc prêt à livrer une grande bataille.

Au poteau des 50 mètres, le rouleau compresseur Fire Cracker devra pour sa part sortir le grand jeu pour rendre la distance à d’excellents compétiteurs sur la piste pornichétine.

GNT.jpgDéplacé à Pornichet ce mercredi, le 9ème épisode du Grand National du Trot 2022 s’annonce prometteur. Quels sont les acteurs capables de jouer un premier rôle à l’occasion de ce rendez-vous ? Les données chiffrées de plusieurs concurrents ont attiré l’attention de notre Team Data. Inventaire.

 

 ILS S’ÉLANCENT AU PREMIER POTEAU

 

FAKIR DE MAHEY, sa saison
Entraîneur : M. Mottier / Driver : M. Mottier
55 courses / 10 victoires
18 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Forme : 2 victoires, 1 accessit lors de ses 3 trois dernières sorties en compétition.
Saison : 90 % de ses succès ont été enregistrés entre mai et août (9 sur 10).
Couple cheval-driver : 57 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est piloté par Mathieu Mottier (4 sur 7).
Ferrure : 63 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (12 sur 19).

 

Visiblement, il ne craint pas la chaleur ce qui pourrait être un atout ce mercredi. Spécialement efficace l’été, il vient de réaliser ses trois meilleures performances de l’année et Mathieu Mottier lui attribue de nouveau un émoji vert*. Coup d’éclat envisageable pour ses débuts dans le GNT 2022.

 


FRENCH MAN, confirmation attendue
Entraîneur : J. Dubois / Driver : J. Dubois
69 courses / 13 victoires
19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Ferrure : 67 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs (6 sur 9).
Saison : 75 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il se produit en compétition en juillet ou en août (12 sur 16, dont 6 victoires).
Record : Vient de réaliser la meilleure référence chronométrique de sa carrière départ volté (réduction kilométrique : 1’12’’1).

 

Pas toujours très appliqué depuis avril, il vient de remettre les pendules à l’heure et avec la manière à Cabourg. À l’instar de Fakir de Mahey (qu’il a devancé en Normandie), ce pensionnaire de Julien Dubois est plutôt performant durant l’été. Une confirmation de sa part est attendue, même s’il semble plus efficace corde à droite (11 de ses 13 succès ont été enregistrés dans cette configuration).

 

 

GALILEO BELLO, de mieux en mieux
Entraîneur : A.F. Donati-Marcillac / Driver : G. Gelormini
52 courses / 7 victoires
13 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Forme : 75 % de réussite dans les 2 premiers en 2022 (6 sur 8).
Couple cheval-driver : 83 % de réussite dans les 3 premiers avec Gabriele Gelormini (5 sur 6).
Ferrure : 70 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est déferré des postérieurs (19 sur 27).

 

Il est le moins riche du lot, mais il ne faut surtout pas se fier à ce paramètre. À Enghien, ce 6 ans vient d’épingler un premier Groupe III à son palmarès et, au passage, d’améliorer ses statistiques 2022 plutôt flatteuses. Gabriele Gelormini sait s’en servir. Attention !

 


ETOILE DE QUESNY, les données changent
Entraîneur : C. Thomain / Driver : D. Thomain
64 courses / 13 victoires
20 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Ferrure : 67 % de réussite à la victoire lorsqu’elle est déferrée des 4 pieds (6 sur 9).
Couple cheval-pilote : Tous ses succès ont été enregistrés avec David Thomain (13 sur 13).

 

Sa musique 2022 n’est évidemment pas très rassurante (0.0.0.8), mais elle sera cette fois déferrée des 4 pieds, ce qui, dans son cas, change la donne. Bien engagée ici, elle sera par ailleurs associée à David Thomain avec lequel elle est capable de réaliser des prouesses. Surprise possible.

 

 

ILS S’ ÉLANCENT AU DEUXIÈME POTEAU (recul de 25 mètres)

 

FARAH DES CAUX, une valeur sûre
Entraîneur : A. Garandeau / Driver : B.Rochard
83 courses / 14 victoires
17 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Forme et régularité : 100 % de réussite dans les 3 premiers depuis mars 2022 (8 sur 8).
Couple cheval-driver : 2 accessits en 2 associations avec Benjamin Rochard.
Ferrure : 87,5 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus depuis septembre 2021 (14 sur 16).
Aptitude hippodrome : A gagné facilement à l’occasion de son unique sortie à Pornichet.

 

Cette jument n’a pas mis beaucoup de temps à trouver ses marques dans le GNT 2022, s’imposant d’emblée à Amiens. Irréprochable depuis, elle n’a été devancée que par Elvis du Vallon lors de la dernière étape disputée à Cabourg, ce qui lui vaut d’être 4ème au classement général de ce circuit. Elle a déjà gagné sur ce parcours. C’est aussi à mettre à son crédit. Difficile de ne pas lui faire confiance.

 


ÉCHO DE CHANLECYle métronome
Entraîneur : E.G. Blot / Driver : T. Le Beller
86 courses / 11 victoires
13 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Ferrure : 100 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs (3 sur 3).
Emoji : 100 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est associé à un émoji vert* (14 sur 14).
Couple cheval-driver : 91 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est associé à Tony Le Beller (29 sur 32).
Aptitude hippodrome : 2 accessits en 2 sorties sur l’hippodrome de Pornichet.

 

Tous les voyants sont au vert pour ce 8 ans, lequel vient de réaliser l’une des plus belles performances de sa carrière (2ème d’Elie de Beaufour pour son premier essai dans un Groupe II). Candidat à l’une des 3 premières places.

 


FAIRPLAY D’URZYgros progrès escomptés
Entraîneur : J.M. Bazire / Driver : A. Abrivard
49 courses / 14 victoires
29 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Quinté+ : 55 % de réussite dans les 3 premiers dans les courses supports du Quinté+ (6 sur 11).
Entraîneur/hippodrome : Depuis 2015, Jean-Michel Bazire est l’entraîneur qui a remporté le plus de courses à Pornichet, où ses pensionnaires terminent 1 fois sur 2 dans les 3 premiers.
Ferrure : 56 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est partiellement ou totalement déferré (19 sur 34).
Tandem entraîneur-pilote : 67 % de réussite dans les 2 premiers pour le tandem JM. Bazire/A. Abrivard depuis mars 2022 (4 sur 6).

 

Sur la touche pendant 5 mois, ce 7 ans n’a pas fait d’étincelles pour ses deux premières sorties estivales. Cette fois, il sera plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs (ce qui était le cas lors de son plus récent succès en compétition). Son mentor lui attribue un émoji vert. Il avait terminé 5ème de l’étape GNT de Pornichet 2021 et semble capable de faire aussi bien. Et même beaucoup mieux…

 

 

IL S’ÉLANCE AU TROISIÈME POTEAU (recul de 50 mètres)

 

FIRE CRACKER, et pourquoi pas ?
Entraîneur : A.H. Robin / Driver : A. Barrier
57 courses / 18 victoires
32 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

Indices favorables
Environnement : 80 % de réussite dans les 2 premiers depuis qu’il est entraîné par Alain Henri Robin (4 sur 5).
Ferrure : 62 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus (24 sur 39).
Fréquence de sortie en piste : 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu entre 4 à 8 semaines plus tôt (9 sur 16).

 

Après avoir enregistré ses deux premiers succès au monté, le désormais protégé d’Alain Henri Robin vient de montrer qu’il avait encore un bel avenir à l’attelé. De nouveau pieds nus, il est plutôt performant lorsqu’il se produit de façon « espacée ». Rendre 50 mètres n’est pas une sinécure mais une belle performance de sa part n’est pas à exclure. Plutôt pour une place.

 

DU CÔTÉ DES LEADERS DU GNT

 

Respectivement 1ere et 2ème au classement général de cette édition, EIRE D’HÉLIOS et FREYJA DU PONT seront de la partie ce mercredi avec l’objectif d’augmenter leur capital points. Abonnée aux places lors des premières étapes du circuit, la première citée a été moins heureuse pour ses deux dernières sorties. Elle est ici créditée d’un émoji jaune* par son entraîneur. À l’inverse, FREYJA DU PONT (émoji vert*) s’est distinguée lors de la dernière étape du GNT. Avantage théorique à la protégée de Nicolas Bazire dans ce « match dans le match ».
Outre les deux précitées et FARAH DES CAUX (voir plus haut), FRAGONARD DÉLO (5ème au général) sera également présent ce mercredi et trouve un engagement idéal au premier échelon de départ. Associé à Franck Nivard (2 victoires ensemble), ce 7 ans a peut-être un bon coup à jouer à l’occasion de cette étape.

 

 

L’ATTRACTION HOOKER BERRY
Trotteur le plus riche de la course alors qu’il a seulement 5 ans, il aimantera les regards ce mercredi. De retour chez Jean-Michel Bazire, l’excellent HOOKER BERRY effectuera sa rentrée (deux mois d’absence), rendra 50 mètres et sera ferré pour la circonstance. Mission impossible pour le fils de Booster Winner ? « JMB » annonce la couleur en lui attribuant un émoji rouge.

 

10ème étape MESLAY-DU-MAINE



Après Laval au début du mois de juin, le Grand National du Trot ParisTurf 2022 est de retour en Mayenne pour la 10ème étape qui aura pour cadre l’hippodrome de Meslay-du-Maine et sa piste corde à droite. Ils sont 16 chevaux répartis sur trois échelons de départ.

Au premier poteau, où figure le placé de Groupe I sous la selle Guide Moi Forgan pour sa deuxième course de rentrée après sa requalification, ils sont au nombre de 6 parmi lesquels Faredgio Menuet, très bien engagé à la limite du recul.

À l’échelon intermédiaire, Eire d’Hélios, qui retrouve son fidèle partenaire François Lagadeuc, doit profiter de cette occasion pour tenter de conforter sa place de leader au classement général en l'absence de sa dauphine Freyja du Pont. La troisième place de ce classement est occupée par Django du BocageLeader du classement général des entraîneurs avec 44 points et vainqueur d'étape avec Cleangame à Châteaubriant, Jean-Michel Bazire relance dans le tournoi Farrell Seven, auteur déjà d'une superbe saison avec sept victoires !

Enfin au poteau des 50 mètres, ils sont trois dont Cash du Rib toujours capable d'un exploit alors que le vainqueur de Groupe I Ce Bello Romain en profitera pour faire sa rentrée, lui que l’on n’a plus revu depuis la mi-juin.

Capture.jpg

Ce mercredi en Mayenne, Farrell Seven et Jean-Michel Bazire tenteront d’enregistrer un nouveau succès à l’occasion de la 10ème étape du Grand National du Trot. Quels sont ici les autres candidats au podium ? Notre Team Data a identifié quelques concurrents présentant des données comptables intéressantes. Inventaire.

 

FARRELL SEVEN
Entraîneur : J.M. Bazire / Driver : J.M. Bazire
44 courses / 18 victoires
41 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 

INDICES FAVORABLES :
Ferrure : 50 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (12 sur 24).
Corde : 71 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit sur des pistes corde à droite (5 sur 7).
Couple cheval/driver : 67 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est associé à Jean-Michel Bazire (18 sur 27).
Forme : A acquis près des 3/4 de ses gains au cours des 11 derniers mois.
En plein épanouissement, ce protégé de Jean-Michel Bazire ne cesse de repousser ses limites. Restant sur 3 succès, dont le dernier (désinvolte) date de samedi dernier, il a déjà montré qu’il était capable de scorer en courant de façon rapprochée, mais jamais dans un intervalle de jours aussi court. Favori logique, malgré cette réserve.

 

 

FAREDGIO MENUET
Entraîneur : W. Bigeon / Driver : D. Thomain
58 courses / 13 victoires
22 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 

INDICES FAVORABLES
Ferrure : 83 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (25 sur 30).
Emoji : 78 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est associé à un émoji vert (18 sur 23).
Corde : 76 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des pistes corde à droite (13 sur 17).
Couple cheval/driver : 80 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est piloté par David Thomain (4 sur 5).
Déferré des 4 pieds et associé à un émoji vert (contrairement à sa plus récente sortie), ce 7 ans coche pratiquement toutes les cases et bénéficie ici d’un engagement idéal au premier poteau de départ. Il retrouve David Thomain avec lequel il a déjà passé le poteau en tête. Devrait jouer un premier rôle.

 


HARIBO DU LOISIR
Entraîneur : L.C. Abrivard / Driver : Léo Abrivard
36 courses / 6 victoires
17 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 

INDICES FAVORABLES
Ferrure : 46 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (6 sur 13).
Couple cheval/driver : Léo Abrivard le connaît par cœur et a été associé à tous ses succès.
Crack Séries : Parmi les concurrents s’élançant au premier poteau, il est le mieux placé au classement des Cracks Séries.
Distance : 56 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des distances comprises entre 2.600 et 2.900 mètres (1) (14 sur 18).
Il ne faut pas nécessairement tenir compte de « sa musique » récente. Ce 5 ans est en effet capable de prouesses, comme le montre son épatant succès dans le Groupe III Prix du Perreux (en mai dernier). S’élançant au premier poteau de départ, et pieds nus cette fois, il pourrait aller loin.

 

 

EVITA MADRIK
Entraîneur : S.Meunier / Driver : A. Abrivard
81 courses / 15 victoires
19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 

INDICES FAVORABLES
Corde : A enregistré 80 % de ses succès sur des pistes corde à droite (12 sur 15).
Distance : 74 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit sur des distances supérieures à 2.850 mètres (1) (14 sur 19).
Saison : A signé 60% de ses victoires entre juin et septembre (9 sur 15).
Cette protégée de Stéphane Meunier reste sur deux accessits dans des Quinté+ à Enghien. Plusieurs paramètres (corde, distance) plaident en sa faveur. Elle retrouve Alexandre Abrivard (1 association/1 victoire). Attention !

 


DOUCEUR DU CHÊNE
Entraîneur : J. Le Mer / Driver : F. Nivard
70 courses / 13 victoires
19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 

INDICES FAVORABLES
Couple cheval/driver : 59 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle est associée à Franck Nivard (10 sur 17).
Tenue : 78 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit sur des distances supérieures ou égales à 2.800 mètres (1) (25 sur 32).
Saison : 91 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’elle se produit en septembre et octobre (10 sur 11).
Alors qu’elle n’avait plus gagné depuis 2020, cette pensionnaire de Julien Le Mer a renoué avec le succès à Cagnes-sur-Mer le mois dernier. Elle retrouve ici Franck Nivard avec lequel elle a scoré à 4 reprises. Coup de poker.

 

 

EASTON OF MY LIFE
Entraîneur : F. Giard / Driver : E. Raffin
71 courses / 15 victoires
21 % de réussite à la victoire depuis ses débuts.

 

INDICES FAVORABLES
Saison : A enregistré 60 % de ses succès en août et septembre (9 sur 15).
Corde : A enregistré 80 % de ses succès sur des hippodromes corde à droite (12 sur 15).
Forme : Vient de signer sa meilleure performance 2022 à Cabourg (victoire dead-heat, 500 derniers mètres les plus rapides de la course).
En quête d’un succès depuis septembre 2021, ce hongre de 8 ans vient d’atteindre sa cible à Cabourg en y mettant les formes. Très performant corde à droite, il sera de nouveau associé à Eric Raffin. Mérite crédit.

 

 

EIRE D’HÉLIOS et DJANGO DU BOCAGE, du côté des leaders du GNT
Présents ce mercredi à Meslay-du-Maine, Eire d’Hélios (en tête au classement général) et Django du Bocage (3ème du challenge) vont tenter d’engranger un maximum de points pour conforter leurs positions. Moins en vue lors des dernières étapes du circuit, ces deux trotteurs s’élanceront à nouveau au 2ème échelon de départ. Si elle parvient à accrocher de bonnes roues, Eire d’Hélios est capable d’améliorer ses statistiques dans les Quinté+ (74% de réussite dans les 5 premiers). De son côté, Django du Bocage a l’avantage d’avoir déjà gagné à Meslay-du-Maine.

 

 

DREAMER DE CHENU et Pierre Pellerot, les retrouvailles
Entraîné d’abord par Franck Pellerot, puis Jean-Michel Baudouin, Dreamer de Chenu vient de rejoindre les boxes de Pierre Pellerot qui sera à son sulky ce mercredi. Dreamer de Chenu retrouve ainsi son pilote préféré, celui avec lequel il a enregistré 7 victoires, soit la moitié de ses succès en compétition.

 

12ème étape FEURS

 

Direction le Forez mercredi pour la 12ème étape du GNT ParisTurf 2022. La liste des partants est connue depuis ce lundi midi : ils seront quatorze répartis équitablement sur deux échelons de départ.

Avec cinq victoires consécutives dont deux étapes du Grand National du Trot ParisTurf, à Meslay-du-Maine puis à VireFarrell Seven arrive en conquérant à Feurs. Il passe cette fois corde à gauche mais aucun souci sur le sujet, lui qui a brillé à maintes reprises aussi dans ce sens. Et comme il avait aussi su gérer son rendement de distance à chaque tentative dans le GNT ParisTurf, aucune inquiétude a priori de ce côté-là non plus. Jean-Michel Bazire a donc validé cet engagement avec un émoji tout vert.

 

C'est également le cas des deux autres trotteurs encore plus riches que lui : Écho de Chanlecy et Fairplay d'Urzy, aux références très bien établies et candidats légitimes à au podium. Quatrième participant en vert, Guevara du Pont tentera de faire la révolution chez les favoris grâce à sa position au premier échelon de départ. Auteur d'une belle saison, le protégé de Yannick Henry vient de conclure bon troisième dans le Grand Prix du Capitole à Toulouse derrière Ce Bello Romain et Cash du Rib, placés ce dimanche dans le Grand Prix du Sud-Ouest d'Idao de Tillard. Une vraie bonne ligne.

 

Les deux premières du classement général absentes, Django du Bocage pourrait réaliser la bonne opération comme Farrell Seven, décidément le cheval de la course.

Capture2.JPG



Mercredi à Feurs, Farrell Seven va tenter d’enregistrer un troisième succès consécutif dans le Grand National du Trot ParisTurf 2022. Quels sont les concurrents susceptibles de s’illustrer à l’occasion de cette 12e étape ? La team data LeTrot a relevé les données chiffrées avantageuses de certains partants. Inventaire.

 

FARRELL SEVEN

 Entraîneur : J.-M. Bazire / Driver : N. Bazire

 46 courses : 20 victoires

 43 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

 Indices favorables :

 Forme : Reste sur 5 succès.

 Emoji vert : 73 % de réussite à la victoire lorsqu’il est associé à un émoji vert (8 sur 11).

 Couple cheval/driver : 75 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est piloté par Nicolas Bazire (6 sur 8, dont 4 victoires).

 Ferrure : 81 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (21 sur 26).

 Entraîneur : 70 % de réussite dans les 2 premiers à Feurs pour les chevaux entraînés par Jean-Michel Bazire depuis 7 ans (7 sur 10).

 

Ce protégé de Jean-Michel Bazire marche sur l’eau actuellement et va tenter d’engranger sa 10ème victoire de l’année. Nicolas Bazire, qui lui sera cette fois associé, sait s’en servir. Ralliera de nombreux suffrages auprès des parieurs, ce qui semble logique compte tenu de ses états de service.

 

Entraîneur : Y. Henry / Driver : E. Raffin

49 courses / 15 victoires

31 % de réussite à la victoire

Indices favorables :

Entraîneur : 75 % de réussite à la victoire depuis qu’il est entraîné par Yannick Henry (3 sur 4).

Distance : 87,5 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il se produit sur des distances* comprises entre 2 800 et 2 900 mètres (14 sur 16).

Couple cheval-driver : 2 victoires en 3 associations avec Eric Raffin.

Saison : 53 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit en compétition entre août et octobre (7 sur 13).

 

Yannick Henry, qui l’entraîne depuis cet été, a d’emblée trouvé les bons boutons avec ce fils de Tabler. À la différence de ses trois plus récents succès, ce 6 ans se produira cette fois corde à gauche, ce qui ne devrait pas être un problème (8 victoires dans cette configuration). Attention !

 

Entraîneur : J.-M. Bazire / Driver : R. Congard

52 courses / 14 victoires

27 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

Indices favorables

Quinté+ : 69 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses supports du Quinté+ (9 sur 13).

Entraîneur : 70 % de réussite dans les 2 premiers à Feurs pour les chevaux entraînés par Jean-Michel Bazire depuis 7 ans (7 sur 10).

Fréquence de sortie en piste : 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu entre 20 et 35 jours plus tôt (9 sur 16).

 

Autre atout de Jean-Michel Bazire, il a terminé cinquième de la dernière étape du GNT, laissant quelques regrets à son pilote, Romain Congard : « Il s’est montré hésitant à l’entrée de la ligne droite, car je leur « marchais » dessus. Je regrette de ne pas être venu plus tôt… » (source ParisTurf). Podium possible.

 

Entraîneur : J.-Ph. Borodajko / Driver : J.-Ph. Borodajko

53 courses / 17 victoires

32 % de réussite à la victoire

Indices favorables :

Fréquence de sortie en piste : 83 % de réussite dans les 3 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu entre 28 et 70 jours plus tôt (10 sur 12).

Distance : 91 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des distances* comprises entre 2 825 et 2 875 mètres (10 sur 11).

S’il reste sage : 90 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié (38 sur 42).

 

Courant toujours à bon escient et plutôt efficace sur sa fraîcheur, ce 9 ans doit ici s’élancer aux 25 mètres mais a de solides arguments comptables à faire valoir. À surveiller pour ses débuts dans le GNT 2022.

 

Entraîneur : S. Roger / Driver : D. Bekaert

90 courses / 18 victoires

20 % de réussite à la victoire

Indices favorables :

S’il reste sage : 82 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié (46 sur 56).

Distance : 67 % de ses succès ont été enregistrés sur des distances comprises entre 2 800 et 2 900 mètres (12 sur 18).

Engagement : Cheval le plus riche au premier échelon de départ.

Couple cheval-driver : A gagné lors de son unique association avec David Bekaert.

 

Plutôt efficace lorsqu’il se montre appliqué, ce pensionnaire de Sylvain Roger s’est emparé d’un bel accessit derrière Farrell Seven lors de la dernière étape du GNT. Confirmation attendue.

 

Entraîneur : E.G. Blot / Driver : A. Tintillier

89 courses / 11 victoires

12 % de réussite à la victoire depuis ses débuts

Indices favorables :

Ferrure : 94 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est déferré, totalement ou partiellement (31 sur 33).

Quinté : 79 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il dispute une course support du Quinté+ (15 sur 19).

Emoji vert : 94 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est associé à un émoji vert (16 sur 17).

 

Il n’a pas encore gagné cette année, mais il est difficile de lui reprocher quoi que ce soit. D’une régularité exemplaire, ce 8 ans produit en effet très peu de fausses notes. Il sera cette fois piloté par Anthony Tintillier. Candidat à l’une des cinq premières places.

 

Entraîneur : J.M. Roubaud / Driver : S. Stefano

52 courses / 26 victoires

50 % de réussite à la victoire

Indices favorables :

Couple cheval-driver : 55 % de réussite à la victoire avec Steve Stefano (16 sur 29).

Saison : 79 % de réussite à la victoire entre octobre et janvier (15 sur 19).

 

Redoutable à cette période de l’année et avec Steve Stefano (qu’il retrouve ici), il vient de terminer tout près de Domingo d’Ela à Vincennes. Problème : il était pieds nus lors de ses plus récents succès et restera ferré ce mercredi.

 

13ème étape NANTES

 

Treizième et avant-dernière étape du Grand National du Trot Paris-Turf 2022, le rendez-vous organisé à Nantes ce mercredi s’annonce crucial pour la désignation du grand vainqueur de l’année. Il permet aussi à un nouvel entrant dans le circuit, comme Goéland d’Haufor, de candidater à un succès d’étape.

Ils seront 16 au départ de la 13e étape du GNT ParisTurf 2022 mercredi 9 novembre à Nantes. Disputée sur l’exigeant parcours des 3 000 mètres de l’hippodrome du Petit-Port, l’épreuve réunit les principaux protagonistes du classement général, seul Django du Bocage, deuxième, manquant à l’appel. Placés au deuxième échelon de départ, la leader Eire d'Hélios, le troisième Echo de Chanlecy et la quatrième Freyja du Pont ont tout intérêt à engranger le maximum de points. Impressionnant lauréat de la précédente étape à Feurs, Echo de Chanlecy fait figure de lauréat potentiel, d’autant plus qu’il est parfaitement engagé à Nantes, à la limite du recul de 25 mètres supplémentaires. Déjà confirmé sur la piste nantaise (3 podiums dont 1 victoire en 4 tentatives), il devra aussi craindre à ses côtés Fairplay d’Urzy dont on attend un rachat après sa disqualification dans l’étape de Feurs alors qu’il semblait compétitif pour la victoire.

 

Au premier poteau de départ, des candidats comme Goéland d’Haufor et Fragonard Délo ont une belle carte à jouer. Ils sont présentés déferrés des quatre pieds et de taille à aller très loin, y compris de monter sur la plus haute marche du podium.

 

Deux candidats titrés mais ferrés s’élanceront avec 50 mètres de handicap initial :

Feydeau Seven et Hooker Berry. Pour eux, la tâche s’annonce compliquée.

GNT.jpg

Vainqueur de la dernière étape du Grand National du Trot ParisTurf à Feurs, Echo de Chanlecy va tenter de doubler la mise ce mercredi à Nantes. Quels sont les trotteurs susceptibles de s’illustrer sur l’hippodrome du Petit Port ? Notre Team Data a relevé les données chiffrées avantageuses de plusieurs concurrents.

 

ECHO DE CHANLECY sur sa lancée

Entraîneur : E.G Blot / Driver : T. Le Beller
90 courses, 12 victoires
13 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Ferrure : 83 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs (5 sur 6).
Emoji vert : 94 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est associé à un émoji vert* (17 sur 18).
Couple cheval-driver : 89 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il est associé à Tony Le Beller (31 sur 35).
Aptitude : 75 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur ce parcours (3 sur 4).
Ses statistiques parlent pour lui. Extrêmement régulier, ce 8 ans vient de renouer avec le succès et figure désormais sur le podium du Grand National du Trot ParisTurf 2022. Il a l’avantage d’avoir déjà gagné à Nantes et semble en mesure d’augmenter sensiblement son capital points ce mercredi.
 
GOÉLAND D’HAUFOR en mode combat
Entraîneur : Ch. Bigeon / Driver : Ch.-J. Bigeon
31 courses / 12 victoires
39 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Engagement : Cheval le plus riche au premier échelon de départ. Positionné à… 240 euros du recul !
Fréquence de sortie en piste : 73 % de réussite à la victoire lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 20 jours plus tôt (8 sur 11).
Ferrure : 53 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (10 sur 19).
Couple cheval-driver : 60 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est associé à Charles Bigeon (12 sur 20).
Très efficace à Vincennes (où il a enregistré 11 de ses 12 succès), ce protégé de Christian Bigeon a désormais deux courses dans les jambes et trouve un engagement idéal ce mercredi. Pieds nus pour la circonstance et retrouvant Charles Bigeon, il aura de nombreux supporters et s’annonce redoutable.
 
FAIRPLAY D’URZY, candidat au podium
Entraîneur : J.-M. Bazire / Driver : R. Congard
53 courses / 14 victoires
26 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Entraîneur : Jean-Michel Bazire a remporté 4 des 5 dernières étapes GNT disputées à Nantes.
Saison : 50 % de ses succès ont été acquis entre novembre et février (7 sur 14).
Sagesse : 62 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il… n’est pas disqualifié (26 sur 42).
Possédant de solides références, ce 7 ans a connu des fortunes diverses depuis son retour en piste en juillet dernier. Pas forcément très heureux lors de ses deux dernières tentatives dans le GNT, il entre à présent dans ce qui est sans doute sa saison préférée. Et le vent pourrait tourner ce mercredi...
 
FABULOUS DREAM, du pour et du contre
Entraîneur : M. Abrivard / Driver : M. Abrivard
69 courses / 7 victoires
10 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Forme/Tracking : Aucun trotteur n’a été plus vite que lui dans les 500 derniers mètres du Prix du Pont des Arts le 10 octobre dernier.
Atout fraîcheur : A signé tous ses succès dans des courses se déroulant plus de 3 semaines après sa précédente sortie (7 sur 7).
Il est capable du meilleur comme du pire et sa plus récente sortie l’illustre assez bien : fautif au départ, ce protégé de Matthieu Abrivard a bouclé son parcours à toute allure. Tout sera une question de sagesse pour cet autre 7 ans.
 
FRAGONARD DELO, avec l’homme de la situation
Entraîneur : F. Leblanc / Driver : E. Raffin
87 courses / 5 victoires
6 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Driver/hippodrome : Eric Raffin affiche 55 % de réussite dans les 2 premiers à Nantes sur les 12 derniers mois (18 sur 33).
Niveau : 56 % de réussite dans les 5 premiers dans les Groupes III (5 sur 9).
Régularité : 66% de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié (43 sur 65).
Il n’a pas les données chiffrées d’un Echo de Chanlecy mais ne doit pas être négligé dans une configuration comme celle de mercredi. Être associé à un spécialiste de la piste sera un atout pour ce 7 ans candidat à l’une des cinq premières places.
 
FÉLIX DU BOURG, un outsider plutôt séduisant
Entraîneur : B. Marie / Driver : B. Marie
93 courses / 8 victoires
9 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Tenue : 7 de ses 8 succès ont été obtenus sur des distances supérieures ou égales à 2 850 mètres.
Fréquence de sortie en piste : 81% de réussite dans les 5 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu entre 27 et 55 jours plus tôt (17 sur 21).
Grand National du Trot : 3ème à Reims lors de son unique participation dans le GNT 2022.
Ce 7 ans n’a plus gagné depuis avril 2021 mais se montre régulier dans l’ensemble. Plus revu en piste depuis sa sortie au monté du 22 septembre, il est très souvent performant sur sa fraîcheur et a déjà fait étalage de sa tenue par le passé. Attention !
 
ELISKA BERRY aime les longues distances
Entraîneur : P. Monthulé / Driver : H. Monthulé
89 courses / 11 victoires
12 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Tenue : 75 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’elle se produit sur des distances supérieures à 2 950 mètres au trot attelé (6 sur 8).
Ferrure : 50 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle est déferrée des antérieurs (11/22).
Il ne faut pas nécessairement se fier à sa musique récente. Bien engagée ici, cette jument a fait ses preuves sur les longues distances et Hugues Monthulé sait s’en servir (1 fois sur 2 dans le Top 5 lorsqu’ils sont associés). Surprise Possible.
 
EIRE D’HÉLIOS et FREYJA DU PONT, rachats escomptés
Un peu moins efficace depuis fin juin, Eire d'Helios n’a plus que 12 points d’avance sur Echo de Chanlecy au classement général du Grand National du Trot ParisTurf 2022. La partenaire de François Lagadeuc cherchera à prendre un maximum de points afin de défendre sa position de leader. Et aura ici pour elle :
- Sa tenue (50 % de ses succès ont été obtenus sur des distances supérieures à 2 850 mètres).
- Son aptitude aux tracés corde à gauche (toutes ses victoires ont été enregistrées dans cette configuration).
Il faut aussi noter que son mentor, Franck Harel, connaît une belle réussite à Nantes avec ses protégés (8 podiums en 12 sorties sur cette piste depuis 2018).
4ème au classement, Freyja du Pont sera également de la partie et tentera de se réhabiliter après deux échecs, l’un à l’attelé, l’autre au monté. Nicolas Bazire lui attribue à nouveau un émoji vert*.
Tout sera une question de parcours pour ces deux candidates.
 
Chevaux de classe du lot, Feydeau Seven et Hooker Berry s’élanceront aux 50 mètres dans cette épreuve et resteront ferrés. Entraîneur des deux trotteurs, Jean-Michel Bazire leur attribue un émoji rouge** et se trompe rarement lorsqu’il utilise cette couleur. Depuis le 3 octobre, « JMB » a distribué des émojis rouges à 50 de ses partants. Seuls, 4 d’entre eux ont terminé dans le top 5.
 
15ème étape MAUQUENCHY
 
C'est l'heure de la dernière étape du GNT ParisTurf 2022, mercredi à Mauquenchy. Les partants sont connus depuis ce lundi matin et le peloton réunit des ambitions et des profils bien différents les uns des autres.
 

Avec 338.470€ de gains quand les conditions de course stipulent qu'il ne faut pas avoir gagné 344.000€ pour pouvoir s'élancer au premier échelon, le moins que l'on puisse écrire est Falco d'Havaroche fait face à un bien bel engagement mercredi à Mauquenchy. Ajoutez à cela une forme certaine comme le prouve sa récente deuxième place dans le Prix d'Argentan à Vincennes et vous obtenez clairement un favori tout indiqué pour cette 14ème et dernière étape du Grand National du Trot.

 

Dans le match pour le classement général, notons la présence de quatre des cinq premiers. Eire d'Helios continue sa course en tête et peut ici être sous la menace de Django du Bocage et Freyja du Pont, qui auront comme elle pour mission de s'élancer du deuxième poteau de départ.

 

Trois vainqueurs de Groupe I réhaussent encore plus le plateau bien qu'ils aient tous vu leur engagement être validé avec un émoji rouge : Délia du PommereuxFado du Chêne et Gladys des Plaines ont aussi en points communs de devoir s'élancer du troisième échelon (2900m) et d'avoir d'autres cibles pour ces prochaines semaines.

Capture.jpg

Ce mercredi en Normandie, Falco d’Havaroche ralliera de nombreux suffrages à l’occasion du 14ème épisode du Grand National du Trot ParisTurf 2022. Quels sont les autres concurrents susceptibles de se distinguer ? Notre Team Data a répertorié les données chiffrées avantageuses de certains d’entre eux. Inventaire.

 

FALCO D’HAVAROCHE

 Entraîneur : J.-M. Baudouin / Driver : E. Raffin

58 courses, 11 victoires
19 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Couple Cheval-Pilote : 82 % de ses succès ont été enregistrés avec Eric Raffin (9/11).
Distance : 6 de ses 11 succès ont été obtenus sur 2.850 ou 2.875 mètres.
Ferrure : 79 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il évolue pieds nus (15/19).
Référence chronométrique récente : a réalisé le meilleur chrono de sa carrière départ volté en début de mois (1’12’’9).
Saison : 6 de ses 11 succès ont été acquis dans des courses disputées en novembre, décembre ou janvier.
En plus d’être bien engagé ce mercredi, ce pensionnaire de Jean-Michel Baudouin vient de montrer sa forme à l’instar, récemment, de son driver (3 victoires à Vincennes ce dimanche). Il coche de nombreuses cases et semble ici promis à un tout premier rôle.

 

Entraîneur : C. Bigeon / Driver : Ch.-J. Bigeon
32 courses, 12 Victoires
37,5 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Fréquence de sortie en piste : 83 % de réussite dans les 2 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 20 jours plus tôt (10 sur 12).
Couple cheval-driver : 62 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il est associé à Charles Bigeon (13 sur 21).
Distance : 92 % de ses succès ont été acquis sur des distances comprises entre 2.700 et 2.900 mètres (11 sur 12).
Très régulier, ce 6 ans est un logique candidat à la victoire. Dauphin d’Echo de Chanlecy à Nantes pour ses débuts dans le GNT, il n’aura pas à affronter le protégé d’Eric Blot ce mercredi. On notera cependant qu’il sera plaqué des 4 pieds pour la première fois, et non pas déferré des 4 pieds (comme lors de ses 10 derniers succès).

 

GAMAY DE L’ITON
Entraîneur : H. Levesque / Driver : G. Gelormini
52 courses, 10 victoires
19 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Couple cheval-driver : 80 % de réussite dans les 3 premiers avec Gabriele Gelormini (4/5, dont deux victoires).
Distance : 64 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit sur des distances comprises entre 2.800 et 2.850 mètres (9/14).
Niveau : 2 victoires en 2 tentatives au niveau Groupe III.
Remarquable lors du précèdent meeting d’hiver de Vincennes, ce mâle de 6 ans vient d’ailleurs de s’illustrer sur la piste parisienne et a tendance à enchaîner les bonnes performances lorsqu’il est en forme. Confirmation attendue.

 

Entraîneur : A. Pereira / Driver : A. Barrier
82 courses, 11 victoires
13 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Hippodrome : Compte 2 victoires en 2 tentatives sur l’hippodrome de Mauquenchy.
Saison : 76 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’elle se produit en novembre et décembre (16/21).
Forme/régularité : a terminé dans les 3 premiers lors de ses 3 dernières sorties. N’avait jusqu’à présent jamais réussi à enchaîner 3 podiums de suite.
Distance : 70 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’elle court sur 2.850 mètres (7/10).
Couple cheval-driver : 60 % de réussite dans les 2 premiers avec Anthony Barrier (3/5, dont deux victoires).
Après avoir renoué avec le succès le mois dernier, cette fille d’Un Mec d’Héripré a ensuite obtenu deux accessits à Vincennes, l’un acquis à l’attelé, l’autre au monté. Elle est invaincue à Mauquenchy et Anthony Barrier sait s’en servir. Attention !

 

Entraîneur : M. Abrivard / Driver : M. Abrivard
68 courses, 20 victoires
29 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Ferrure : 72 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il est partiellement ou totalement déferré (34/47).
Tenue : 16 de ses 20 succès ont été obtenus sur des distances supérieures ou égales à 2.700 mètres.
Absent entre janvier et septembre, ce 9 ans reste sur deux podiums à Vincennes. Performant sur les longues distances, il est tout à fait capable de rendre 25 mètres et de prendre une part active à l’arrivée.

 

Entraîneur : S. Roger / Driver : D. Thomain
93 courses / 18 victoires
19 % de réussite à la victoire
Indices favorables
Record/forme : A réalisé la meilleure réduction kilométrique de sa carrière le mois dernier (1’12’’4).
S’il reste sage : 81 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié (48 sur 59).
Distance : 67 % de ses succès ont été signés sur des distances comprises entre 2.800 et 2.900 mètres (12 sur 18).
Souvent disqualifié par le passé, ce protégé de Sylvain Roger paraît plus sage depuis quelques temps et compte 2 accessits dans le GNT 2022. Le contexte proposé ce mercredi devrait lui convenir. Une place sur le podium semble encore à sa portée.

 

Du côté des leaders au classement général
Co-leader du classement général du GNT avec Echo de Chanlecy (absent ici), EIRE D’HÉLIOS sera de la partie mercredi mais restera ferrée et Franck Harel, son entraîneur, n’aborde pas cet événement avec beaucoup d’optimisme (émoji rouge).
Troisième au « Général », DJANGO DU BOCAGE pourrait ici réaliser une bonne opération. Remarquable lors de l’étape de Feurs, le protégé de Stéphane Meunier retrouve Franck Ouvrie, le driver associé à son dernier succès en compétition.
Également présents, FREYJA DU PONT (4ème au classement) tentera de se racheter, tandis que FRAGONARD DÉLO semble en mesure, comme lors de l’étape nantaise, de prendre des points. Et ainsi de conforter sa position dans le Top 5 du challenge.

 


26/04/2022
10 Poster un commentaire

GRAND STEEPLE-CHASE MASTERS 2022 (mis à jour le 21/05)

gsc-masters_0.png

SUIVEZ LA PRÉPARATION DES CHAMPIONS LORS DE LA 1ERE ÉDITION DES GRAND STEEPLE-CHASE MASTERS

Les Grand Steeple-Chase Masters : la mise en lumière du Grand Steeple-Chase de Paris au travers des temps forts qui mènent à la plus grande course d’obstacles de l’année !

France Galop lance la première édition des Grand Steeple-Chase Masters. Grâce à des contenus variés sur les réseaux sociaux de @FranceGalop, leur objectif est double. D’abord, permettre aux passionnés des courses de développer leurs connaissances sur la discipline de l’Obstacle. D’autre part, suivre la préparation des champions jusqu’à l’épreuve mythique du Grand Steeple-Chase de Paris, réputée pour la sélectivité de son parcours (6.000 mètres et 23 obstacles à franchir) et la dotation la plus importante du programme de l’Obstacle (820.000 euros).

Les Grand Steeple-Chase Masters se dérouleront de fin février à fin avril et regrouperont 5 épreuves majeures toutes programmées sur les parcours de steeple-chase d’Auteuil : le Prix Robert de Clermont-Tonnerre, le Prix Troytown, le Prix Murat, le Prix Ingré et le Grand Steeple-Chase de Paris.

 

Infographie GSC Masters

Durant ces 3 mois, grâce à la mobilisation des spécialistes des courses d’obstacles Jacques Ricou, ex-jockey de renom, et Charly Milpied, journaliste d’Equidia, chacun pourra suivre au plus près la préparation des chevaux et de leur entourage.

 

« La Chronique de Charly »
Avant chaque date des Grand Steeple-Chase Masters, rendez-vous pour une édition de la « Chronique de Charly ». Face caméra, le journaliste Charly Milpied dévoilera sa liste de chevaux à suivre, et les rendra familiers en évoquant leur personnalité, leurs aptitudes, leur entourage. L’expert révèlera ses meilleures impressions…

« Au cœur des Masters » avec Jacques Ricou
Fort d’une carrière remarquable de jockey d’Obstacle, Jacques Ricou ouvre son carnet d’adresses à la communauté France Galop en l’amenant à la rencontre des personnes qui s’occupent au quotidien des champions. Avant chaque date des Grand Steeple-Chase Masters, il partagera en vidéo ses visites des coulisses, nous parlera de la préparation des chevaux, interviewera les entraîneurs et les jockeys annoncés au départ des courses préparatoires.

 

ROBERT DE CLERMONT-TONNERRE

 


 


 

 PRIX TROYTOWN

 


 


 

 PRIX MURAT

 


 


 

GRANS STEEPLE-CHASE DE PARIS

 

La course du Grand Steeple-Chase de Paris est particulièrement spectaculaire et se classe parmi les plus grands rendez-vous sportifs de l’année.

 

Les meilleurs chevaux et les jockeys les plus aguerris s'élancent pour 6 000 mètres, soit le plus long steeple-chase de l'hippodrome d'Auteuil, sur un parcours ponctué de 23 obstacles de tailles et de difficultés variables.

 

 Au bout de 7 minutes d'effort, le sacre !

 

Gagner le Grand Steeple-Chase de Paris est une consécration, le rêve de tous les jockeys d'Obstacle, des propriétaires et des entraîneurs. C'est le but d'une carrière, un triomphe !

 

GSCP.jpg


 


24/02/2022
3 Poster un commentaire