Lousticourses

Lousticourses

PRIX D'AMERIQUE 2018


 

date.JPG

 

 

 

RAPPEL DES REGLES DE QUALIFICATION

 

Tout d’abord, finis les rendements de distance dans les prix du Bourbonnais et de Belgique. Mesures tant attendues, on se demande d’ailleurs pourquoi cela aura mis autant de temps pour être fait, ce changement avait déjà eu lieu dès 2007 pour le prix de Bretagne. Dès lors, poteau égal pour tous dans les « 4B ». Evolution donc, mais pas révolution, l’autre changement ressemblera lui plus à une petite révolution. En effet, classement qualificatif aux points terminé également, les 3 premiers de ces « 4B », seront directement qualifiés pour le Prix d’Amérique. Les prix de Bretagne, de Bourgogne, du Bourbonnais et de Belgique auront une importance encore plus capitale puisque, si le podium est différent à chaque fois, 12 concurrents pourront d’office être présents dans la grande joute du dernier dimanche de janvier. Ajoutez à cela la qualification toujours de rigueur pour les vainqueurs des prix Ténor de Baune, pour les 5 ans, et du Critérium Continental, pour les 4 ans, et vous aurez compris que seuls les plus argentés n’auront véritablement besoin de passer par une qualification directe sur la piste !

 

Dates des épreuves qualificatives :

Date

Prix

Condition de qualification

19/11/2017

Prix de Bretagne

Les trois premiers sont qualifiés directement

 Valko Jenilat - Billie de Monfort - Charly du Noyer

10/12/2017

Prix du Bourbonnais

Les trois premiers sont qualifiés directement

 Bird Parker - Bold Eagle - Ringostarr Treb

24/12/2017

Prix Ténor de Baune

Vainqueur qualifié directement

 Readly Express

24/12/2017

Critérium Continental

Vainqueur qualifié directement

 Doria Desbois (forfait)

31/12/2017

Prix de Bourgogne

Les trois premiers sont qualifiés directement

 Propulsion - Bold Eagle - Briac Dark

14/01/2018

Prix de Belgique

Les trois premiers sont qualifiés directement

 Bird Parker - Bold Eagle - Readly Express

 

Voici la liste des partants du Grand Prix d’Amérique 2018 :

 

1- Tony Gio (DP) - Christophe Martens

2- Briac Dark - (DA) - Matthieu Abrivard

3- Charly du Noyer (D4) - Yoann Lebourgeois

4- Carat Williams (D4) - David Thomain

5- Ringostarr Treb (D4) - Gabriele Gelormini

6- Booster Winner (D4) - Mathieu Mottier

7- Valko Jenilat (D4) - Eric Raffin

8- Readly Express (D4) - Björn Goop

9- Bélina Josselyn (D4) - Jean-Michel Bazire

10- Propulsion (D4) - Örjan Kihlström

11- Timone Ek (D4) - Enrico Bellei

12- Lionel (D4) - Goran Antonsen

13- Voltigeur de Myrt (D4) - Lorenzo Donati

14- Wild Honey (D4) - Daniel Olsson

15- Billie de Montfort (D4) - Alexandre Abrivard

16- Bird Parker (DP) - Jean-Philippe Monclin

17- Oasis Bi (D4) - Pierre Vercruysse

18- Bold Eagle (DP) - Franck Nivard


 

Nous les connaissions déjà depuis plusieurs jours, mais ils sont désormais officiels. Parmi les 18 concurrents au départ du grand rendez-vous, ce dimanche 28 janvier, on retrouve pas moins de cinq Guarato et trois Réden. Evidemment, Bold Eagle est de la partie, déferré des postérieurs et avec des « Alus star ». Il tentera de rentrer un peu plus dans l’Histoire, en gagnant un troisième « Amérique » d’affilée. Les quatre autres Guarato seront pieds nus. Du côté des « Réden », Wild Honey est associée à un jockey inconnu du public français, Daniel Olsson. Lionel aura son propriétaire, Goran Antosen, comme pilote. Propulsion sera évidemment sa meilleure cartouche, vu sa victoire dans le Bourgogne et son impression dans le Bourbonnais. Readly Express a également éclaboussé la piste de Vincennes, de sa classe, lors de ses deux tentatives hivernales. Ce sera l’attraction ! Les français ne seront pas en reste non plus avec Bélina Josselyn, ferrée dans toutes les préparatoires et pieds nus ce dimanche. N’oublions pas Bird Parker, qui a réussi l’exploit de battre Bold Eagle dans deux « B ». Comme l’a signalé un twittos, Valentin Henry, l’étalon le plus représenté sera Ready Cash avec quatre de ses rejetons : Bold EagleBird ParkerReadly Express et Charly du Noyer. Il ajoute également que Tony Gio est issu d’un autre gagnant de Prix d’Amérique (Varenne). Autre anecdote élevage intéressante. Lionel est le cheval avec le plus petit coefficient consanguinité avec 4,58. A l’inverse, Propulsion fait afficher 16,760.

 

 

DES RIVAUX DE CHOIX SUR LA ROUTE DU TRIPLÉ DE BOLD EAGLE

 

Pour vérifier l'expression jamais deux sans trois BOLD EAGLE va devoir sortir le très grand jeu dans cette édition puisque, outre sa remarquable dauphine l'an passé BELINA JOSSELYN, le crack de Sébastien Guarato aura sur sa route d'autres champions de grand talent et dont il aura eu l'occasion de jauger les moyens avec les deux concurrents lui ayant barré les chemins de la victoire lors de ce début de meeting d'hiver : PROPULSION, vainqueur en patron du Grand Prix de Bourgogne, et BIRD PARKER, lauréat lui du Grand Prix du Bourbonnais et du Grand Prix de Belgique, un BIRD PARKER qui tentera d'apporter une nouvelle grande victoire dans ce meeting à Philippe Allaire, après TRADERS dans le Cornulier. Un Philippe Allaire qui pourra également compter sur le double vainqueur de Critérium CHARLY DU NOYER.

 

Deux représentants pour Philippe Allaire, qui aurait pu en avoir trois même, avec DJANGO RIFF, retiré de la liste des engagés, et qui aurait pu ainsi faire aussi bien que Daniel Redèn qui, outre PROPULSION, présentera également le troisième de l'an passé, LIONEL, ainsi que WILD HONEY, qui avait été elle disqualifiée lors de la précédente édition de ce groupe 1. Que dire alors de la belle consécration pour l'entrainement de Sébastien Guarato avec cinq de ses champions au départ de cette épreuve reine. Pour accompagner son crack BOLD EAGLE seront ainsi là BILLIE DE MONTFORT, alignant les places de choix avec une régularité sans faille, VALKO JENILAT, qui s'est révélé sur le tard parmi les meilleurs chevaux d'âge avec sa deuxième place dans le René Ballière l'an passé, BOOSTER WINNER, prenant part à son deuxième prix d'Amérique lui qui s'est fait connaître sous la selle en début de carrière avec trois victoires en groupe 1, et enfin le 6 ans CARAT WILLIAMS qui a lui obtenu la consécration l'été dernier dans le Critérium des 5 ans. 

 

 

 

Nous y sommes ! Ce dimanche 28 janvier à Vincennes, le Grand Prix d’Amérique 2018 (groupe I – international – 4 à 10 ans – 2700 mètres GP), finale des Epiqe Series, s’annonce des plus palpitants avec un plateau de premier choix digne des plus grandes éditions de ce classique. Tel le phénix, qui renaît de ses cendres, l’aigle Bold Eagle, qui n’a plus passé le poteau en tête à Vincennes depuis le 25 juin, pourrait-il renouer avec la palme ? En grand crack qu’il est, le fils de Ready Cash va tout faire pour y parvenir et tenter de glaner un troisième Prix d’Amérique consécutif.

 

L’hiver de Bold Eagle (n°18 – F. Nivard) ne s’est pas déroulé comme souhaité. Victime d’un abcès avant le Grand Prix de Bretagne, il n’avait pu prendre part à la première « B ». S’il a dû se contenter de l’accessit d’honneur dans le Grand Prix du Bourbonnais, le crack de Pierre Pilarski a été étincelant à cette occasion, « enrhumant » ses adversaires dans la montée avant de tomber sur l’os Bird Parker (n°16 – J-Ph. Monclin). S’il n’a pu rejoindre Propulsion (n°10 – O. Kilhström) dans l’exercice de vitesse, le fils de Ready Cash a couvert les derniers 500 mètres en 1’07’’5 tout de même. Enfin, pour son quatrième accessit d’honneur consécutif, le double tenant du titre de l’Amérique a peut-être signé sa moins bonne performance de l’hiver. Il semblait faire un « canter » dans le dernier tournant, à côté de Bird Parker, mais la dureté de son rival lui a été préjudiciable dans les ultimes longueurs. Pourtant, nous avons rencontré un Sébastien Guarato serein en début de semaine : « Je crois pourtant que je n’ai jamais eu le cheval aussi bien. Depuis le début du meeting, tout s’est mal goupillé pour lui. Dimanche, plusieurs chevaux peuvent l’emporter et, une fois encore, tout sera une question de parcours. Afin de modifier ses derniers jours de préparation et de le changer d’air, je l’ai emmené travailler sur la plage de Cabourg avec Valko Jénilat, Carat Williams et Booster Winner. Il était parfait. Dimanche, il sera ferré avec des alus stars avec une petite suppression d’appui à l’endroit où il a eu son abcès afin d’assurer au maximum son effort. »
Vous l’avez bien compris, avec un parcours aux petits oignons donné par le « Ice Man » français, Franck Nivard, Bold peut rentrer dans la légende et remporter un troisième Prix d’Amérique, exploit qui n’a pas été réalisé depuis Ourasi. Cependant, l’opposition est sans conteste beaucoup plus relevée actuellement.



18/11/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 481 autres membres