Lousticourses

Lousticourses

GNT PARIS-TURF 2022 (mis à jour le 07/05)

Calendrier.jpg

 

QUALIFIÉS GNT PARISTURF

Le cheval vainqueur de chaque étape du Grand National du Trot ParisTurf est qualifié pour la finale qui aura lieu dimanche 4 décembre 2022 à l'hippodrome Paris-Vincennes. Voici la liste des lauréats.

 
 FARAH DES CAUX DIVINE MONCEAU GIROLAMO CLEANGAME
 
         
         
 
Capture d’écran 2022-05-08 123623.JPG
 

 1ère étape AMIENS

 

Huit trotteurs au premier échelon, autant au second : l'équilibre est parfait entre les deux poteaux de départ dans cette première étape sur 2900 et 2925m, soit un peu plus de deux tours de la piste du Petit Saint-Jean (nom de l'hippodrome amiénois). 

 

Habitué à participer au tour de France des trotteurs avec des éléments de son écurie, Jean-Michel Baudouin délègue ici Falco d'Havaroche pour un engagement très favorable au premier échelon de départ. À l'issue d'un bon meeting d'hiver à Vincennes, au cours duquel il a gagné deux courses et pris deux places, le fils de First de Retz est le troisième plus riche parmi les chevaux partant en tête. Autant d'arguments qui feront de lui un favori tout indiqué a priori. Sur cet anneau de 1100m corde à droite, l'avantage de partir en tête est net et Divine Monceau fait partie de ceux qui tenteront aussi d'en profiter.

 

Au second échelon, on note les présences de deux incontournables du challenge 2021, Deganawidah et Crack Money, tous deux ferrés et aux ambitions certainement limitées. A contrario, la très en forme Eire d'Helios et le tout bon Et Voila de Muze seront à considérer comme de sérieux candidats au podium.

gnt.jpg

 

LE FAVORI : FALCO D’HAVAROCHE
Entraîneur : J.-M. Baudouin / Driver : G. Gelormini - 257 120 euros de gains - 18 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (49 courses, 9 victoires)
INDICES FAVORABLES
Forme : 100 % de réussite dans les 2 premiers à Paris-Vincennes depuis le début de l’année (3 courses, 2 victoires, 1 accessit d’honneur).
Ferrure : 57 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus.
Course-événement : 80 % de réussite dans les 5 premiers quand il participe à une course support du Quinté+.
Fréquence de sortie en piste : 79 % de réussite dans les 4 premiers lorsque sa plus récente sortie a eu lieu moins de 3 semaines plus tôt.
Ce 7 ans réalise un excellent début d’année et s’est distingué à trois reprises à Vincennes sur les 2 850 mètres de la Grande Piste (distance voisine de celle proposée ici). Entraîné par un spécialiste du Grand National du Trot, il a l’avantage de s’élancer au premier poteau de départ (c’était le cas des 5 derniers vainqueurs du GNT à Amiens). Principale ombre au tableau pour qui le concerne : Falco d’Havaroche n’a jusqu’à présent pas connu beaucoup de réussite sur les hippodromes corde à droite comme celui d’Amiens, n’obtenant qu’1 accessit en 8 courses dans cette configuration.
  
LE SPÉCIALISTE : FAVORI DE L’ITON
Entraîneur : H. Levesque / Driver : E. Raffin - 246 730 euros de gains - 32 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (47 courses, 15 victoires)
INDICES FAVORABLES
Couple cheval-driver : A terminé dans les deux premiers à 5 reprises en 7 associations avec Eric Raffin (71 %).
Distance : Affiche 56% de réussite dans les deux premiers lorsqu’il se produit sur des distances supérieures ou égales à 2 750 mètres.
Fréquence de sortie en piste : Affiche 55 % de réussite dans les deux premiers quand sa précédente sortie a eu lieu entre 15 et 41 jours plus tôt.
Corde : Gagne presque 1 fois sur 2 (48 % de réussite à la victoire) lorsqu’il évolue sur des hippodromes corde à droite.
Né la même qu’année que Falco d’HavarocheFavori de l’Iton n’a pour sa part pas fait d’étincelles cet hiver à Vincennes. Mais le contexte proposé ce mercredi peut lui permettre de se racheter totalement. Il se plaît sur les longues distances et surtout possède de bien meilleures références que Falco d’Havaroche sur les pistes corde à droite (son terrain d’expression favori). Lorsqu’il n’est pas sanctionné pour ses allures, Favori de l’Iton déçoit rarement (81 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’il n’est pas disqualifié). Avant cette première étape du GNT, son entraîneur, Hughes Levesque, analyse : « Ses résultats récents ne sont certes pas très engageants. Pour cette raison, je ne peux lui attribuer un émoji vert. Mais le cheval semble mieux désormais et j’aborde cet évènement avec des ambitions. Le profil d’Amiens va lui convenir. S’il s’élance correctement, il est capable de s’illustrer. »
 
L’OUTSIDER : DIVINE MONCEAU
Entraîneur : C. Mottier / Driver : F. Lagadeuc - 247 195 euros de gains - 16 % de réussite à la victoire (105 courses, 17 victoires)
INDICES FAVORABLES
Corde : A enregistré 3 succès lors de ses 4 plus récentes sorties sur des hippodromes corde à droite (75 %).
Entraîneur : Charley Mottier affiche 67 % de réussite dans les 3 premiers sur l’hippodrome d’Amiens.
Couple cheval/driver : Compte 6 podiums en 9 associations avec François Lagadeuc (67 %)
Ferrure/tenue : 63 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus sur des distances supérieures ou égales à 2 850 mètres.
Elle affiche plus de 100 courses à son compteur mais reste très performante comme l’attestent ses deux plus récentes sorties. Divine Monceau partira elle aussi au premier échelon de départ, avec des arguments à faire valoir. Elle dépend en outre d’un entraînement terriblement efficace depuis le début du mois de février (6 victoires, + de 75 % de réussite dans les 5 premiers). Une raison supplémentaire de se méfier de cette 9 ans.
 
 
 2ème étape SALON-DE-PROVENCE
 

3 000 mètres, c’est la distance minimale que les compétiteurs vont parcourir dans la deuxième étape du Grand National du Trot ParisTurf. Huit chevaux vont s’élancer au premier échelon de départ et les huit autres devront leur rendre 25 mètres. Aucun concurrent n’a relevé le défi de rendre 50 mètres dans cette épreuve.

Défendant l’entraînement de Jean-Marie Roubaud, Evariste du Bourg est le favori annoncé de cette étape. Malgré son handicap de 25 mètres, le fils de Jasmin de Flore a les moyens de s’imposer et d’offrir pour l’occasion une première victoire dans le circuit du GNT à son mentor. Le hongre de 8 ans affiche un bilan plus qu’élogieux lors des douze derniers mois. Depuis mars 2021, il s’est en effet imposé dix fois en quatorze tentatives. Il reste sur une deuxième place à Cagnes-sur-Mer aux termes d’un parcours à son désavantage et cherchera à reprendre le cours de ses succès (sept victoires consécutives précédemment). Il n’a couru qu’une seule fois à Salon-de-Provence, en octobre 2020, avec une victoire à la clé.

Le mieux placé au classement général avec 10 points, grâce à sa deuxième place acquise dans la première étape du GNT dans la Somme, Django du Bocage sera le candidat plus riche de l’épreuve. Le protégé de Stéphane Meunier est présenté déferré des quatre pieds, est associé à David Békaert et mérite un important crédit.

L’actuel leader au classement du Sulky d’Or Alexandre Abrivard sera pour sa part aux commandes de Divine Monceau, la concurrente la plus riche du premier échelon de départ. Le driver découvrira la piste de Salon-de-Provence en l’occasion et aura à cœur de bien faire d’emblée.

Au premier poteau de départ des 3 000 mètres, plusieurs chevaux sont capables de donner du rythme à la course. C’est le cas d’Eberton, d’Eden Julry ou encore de Day de Bellouet.

 

CAPTURE.jpg

LE FAVORI : EVARISTE DU BOURG
Entraîneur : J.-M. Roubaud / Driver : S.Stefano - 408 740 euros de gains - 57 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (26 victoires en 46 courses disputées)
INDICES FAVORABLES
Efficacité récente : 100 % de réussite dans les 2 premiers depuis juin 2021 (10 sorties).
Tenue : Invaincu en 4 sorties sur des distances supérieures ou égales à 3 000 mètres.
Ferrure : 75 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (9 sur 12).
Couple cheval/driver : Gagne 2 fois sur 3 lorsqu’il est associé à Steve Stefano (24 associations).
Difficile d’aller contre ce favori qui continue de repousser ses limites avec constance. Outre les indices favorables mentionnés ci-dessus, le fait de se produire corde à droite ne devrait pas l’empêcher de performer (8 victoires en 14 sorties, dont une acquise sur ce parcours). Evariste du Bourg devra en revanche s’élancer au second échelon de départ, une configuration qui ne lui a pas toujours réussi jusqu’à présent : 4 victoires, mais aussi 4 disqualifications en 11 courses disputées.
Le point de vue de son entraîneur (Jean-Marie Roubaud) : « Nous lui attribuons un émoji vert et nous espérons donc un nouveau succès. Maintenant, il peut parfois se montrer fautif. Et, comme vous le précisez, rendre 25 mètres n’est jamais facile. Par ailleurs, nous ne négligeons pas l’opposition, avec notamment Django du Bocage, et la jument de Charley Mottier (Divine Monceau). »
 
ILS ONT DISPUTÉ LA PREMIÈRE ÉTAPE DU GNT 2022
1-DJANGO DU BOCAGE
Entraîneur : S. Meunier / Driver : D. Bekaert - 423 750 euros de gains - 19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (16 succès en 84 sorties)
INDICES FAVORABLES
Couple cheval / driver : Compte 1 victoire en 2 associations avec David Bekaert, pilote ayant par ailleurs remporté le plus de courses à Salon-de-Provence depuis 2018 (18 succès).
Ferrure / Corde : 71% de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit pieds nus sur des hippodromes corde à droite (5 sur 7).
-
2-DIVINE MONCEAU
Entraîneur : C. Mottier / Driver : A. Abrivard - 248 995 euros de gains - 16 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (17 succès en 106 sorties)
INDICES FAVORABLES
Engagement idéal : Cheval le plus riche au premier échelon de départ à… 5 euros du recul aux 25 mètres.
Tandem entraîneur-driver : 71% de réussite dans les 3 premiers pour le tandem C. Mottier/A. Abrivard depuis un an (5 sur 7).
Corde : 4 victoires, 2 accessits lors de ses 10 plus récentes sorties sur des hippodromes corde à droite.
Cités par le mentor d’Evariste du BourgDjango du Bocage et Divine Monceau ont eux aussi des arguments chiffrés à faire valoir. Présents au départ de la 1ère étape du GNT, l’un et l’autre sont plutôt efficaces corde à droite. Idéalement engagée, Divine Monceau sera par ailleurs associée à l’homme en forme du moment (Alexandre Abrivard). Remarquable à Amiens, Django du Bocage sera ici drivé par un grand spécialiste de la piste. Également en lice dans la 1ère étape du GNT, Festif Charmant a laissé une bonne impression à cette occasion et constitue une autre alternative très crédible.
 
ILS FONT LEUR APPARITION DANS LE GNT 2022
1-EDEN BASQUE
Entraîneur : N. Ensch / Driver : N. Ensch - 384 450 euros de gains - 19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (14 victoires en 72 courses disputées)
INDICES FAVORABLES
Ferrure : 83 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est déferré des 4 pieds (5 sur 6).
Corde à droite : 8 fois sur 10 dans les 5 premiers dans cette configuration.
Fréquence de sortie en piste : 79 % de réussite dans les 5 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 18 jours plus tôt (26 sur 33).
-
2-EDEN JULRY
Entraîneur : J.-P. Gauvin / Driver : J.-P. Gauvin - 222 120 euros de gains - 37 % de réussite à la victoire (20 victoires en 53 sorties)
INDICES FAVORABLES
Ferrure : 55 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds depuis juin 2021 (6 sur 11).
Hippodrome : 1 victoire et 1 accessit en 2 sorties à Salon-de-Provence.
Eden Basque et Eden Julry présentent également un profil intéressant. Contrairement aux concurrents précédemment cités, ces deux 8 ans seront pilotés par leur entraîneur. Ce qui ne doit pas être considéré un désavantage. Eden Basque compte en effet déjà 4 succès avec Nicolas Ensch au sulky, lequel a par ailleurs pris de bonnes habitudes à Salon-de-Provence. De son côté, le duo Eden Julry/Jean-Paul Gauvin a déjà passé le poteau en tête à 19 reprises…
 
 
3ème étape REIMS
 
 

Dans cette étape en Champagne-Ardenne, les trois premiers chevaux du classement général (Divine MonceauFarah des Caux et Django du Bocage) ne sont pas présents. Eire d’Hélios (troisième de la première étape à Amiens), cinquième ex aequo au général, est pour sa part sur les rangs. La jument entraînée par Franck Harel devra une nouvelle fois rendre la distance mais aura aussi la possibilité de faire une belle opération aux points si elle arrive à jouer les premiers rôles.

 

Parmi les candidats du premier échelon de départ, French Man et Edy du Pommereux s’annoncent redoutables. Les deux découvriront le circuit du GNT ParisTurf. Le premier nommé a retrouvé la plénitude de ses moyens et excelle sur les tracés corde à droite. Le second, un protégé de Sylvain Roger, s’entend pour sa part très bien avec Mathieu Mottier et sait finir très vite ses courses lorsqu’on lui préserve sa pointe de vitesse le plus longtemps possible. Auteur d’un bon début d’année sur la cendrée parisienne, El Santo Haufor est très bien engagé en tête. Seul bémol pour ce hongre de 8 ans, il n’a aucune référence sur les pistes corde à droite (4 courses et 4 échecs).

 

Au deuxième poteau de départ, Nicolas Bazire relève le défi avec Freyja du Pont, la candidate la plus riche du peloton. Sa représentante devra soigner sa mise en jambes pour espérer participer activement à l’arrivée.

Capture.jpg

 

LES FAVORIS
FRENCH MAN, à droite toute
Entraîneur / Driver : J. Dubois : 
230 630 euros de gains
19 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (64 courses, 12 victoires)
Indices favorables
Corde : 83 % de ses succès ont été enregistrés sur des pistes corde à droite (10 sur 12).
Distance / mode de Départ : 55 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il se produit sur des distances inférieures à 2 650 mètres départ volté.
Ferrure : 83 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est plaqué des antérieurs et déferré des postérieurs.
French Man est l’un des moins riches du lot, mais sera sans doute très appuyé au betting. Et pour cause. Epatant à Caen le 12 mars (où il s’élançait aux 25 mètres), ce 7 ans a une nouvelle fois fait étalage de son aptitude aux tracés corde à droite. Comme driver, Julien Dubois sait aussi parfaitement s’en servir (11 victoires ensemble). Toutes les conditions semblent réunies pour que French Man réalise d’excellents débuts dans le Grand National du Trot 2022.
--
EDY DU POMMEREUX, une question de sagesse ?
Entraînement : S. Roger / Driver : M. Mottier
264 980 euros de gains
21 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (82 courses, 17 victoires).
Indices favorables
Couple cheval-driver : 75 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il est associé à Mathieu Mottier.
Corde : 76 % de réussite dans les 4 premiers sur les hippodromes corde à droite (13 sur 17).
Conditions de course : depuis 2020, 64 % de réussite dans les deux premiers quand il s’élance au premier poteau dans des courses avec rendement de distance (7 sur 11).
Avec lui, c’est un peu tout ou rien. Ainsi, lors de ses 20 dernières sorties, Edy du Pommereux a été sanctionné à 6 reprises pour ses allures, mais a aussi terminé 14 fois dans les 4 premiers. Un bilan qui plaide nettement en sa faveur, mais Mathieu Mottier devra se montrer vigilant.  
  
LES CHALLENGERS
FLOWER BY MAGALOU inspire confiance
Entraîneur : A. Pereira / Driver : Y. Lebourgeois
249 955 euros de gains
15 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (68 courses/10 victoires)
Indices favorables
Fréquence de sortie en piste : depuis 2020, 76 % de réussite dans les 5 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de deux semaines plus tôt (13 sur 17).
Couple cheval-pilote : 57 % de réussite dans les 2 premiers avec Yoann Lebourgeois au trot attelé.
Hippodrome : depuis 2021, affiche 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’elle se produit sur des hippodromes en région*.
Remarquée à deux reprises à Vincennes cet hiver, Flower By Magalou s’est illustrée à Laval le mois dernier en établissant son nouveau record chronométrique départ volté (1’12’8’’). Visiblement sur la montante, elle retrouve ici Yoann Lebourgeois avec lequel elle compte deux succès. Son entraîneur, Adrien Pereira, aborde cet évènement avec des ambitions et commente les statistiques de sa pensionnaire : « Il est vrai qu’elle est capable répéter les efforts et se montre plutôt performante quand elle court de façon rapprochée. Elle est aussi à son avantage sur les hippodromes de province. La jument est extra et sa troisième place à Laval le mois dernier en est la preuve. Lorsque je lui ai attribué son émoji (jaune), il y avait quelques cracks engagés dans la course. Certains ne sont plus là. J’espère la voir terminer dans les 3 premiers. Selon son résultat, elle pourrait participer à d’autres étapes du GNT. »
---
La ponctualité d’EIRE D’HÉLIOS
Entraîneur : F. Harel / Driver : F. Lagadeuc
352 970 euros de gains depuis ses débuts
14 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (70 courses/10 victoires)
Indices favorables
Confiance de son entraîneur : Franck Harel lui attribue un émoji vert indiquant que tous les paramètres sont réunis pour un classement dans les 3 premiers. Lorsqu’elle est associée à ce smiley, Eire d’Hélios affiche 69 % de réussite dans les 5 premiers.
Rendement de distance : Depuis septembre 2020, elle a disputé 8 courses en s’élançant au deuxième poteau de départ, terminant 6 fois dans les 4 premiers (75 % de réussite).
Course évènement : 81 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses supports du Quinté+ (17 sur 21).
Ferrure : 72 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle se produit pieds nus.
Elle est irréprochable. Efficace pour ses débuts dans le GNT 2022, Eire d’Hélios doit encore rendre 25 mètres mais cela ne semble pas lui poser de problème actuellement (2 victoires, 1 accessit lors de ses 3 plus récentes sorties dans cette configuration). Cette jument possède de solides arguments comptables. Et devrait logiquement séduire les amateurs de Quinté+.
---
EL SANTO HAUFOR coche plusieurs cases
Entraîneur : Ch. Bigeon / Driver : Ch .J. Bigeon
274 380 euros
11 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (53 courses/6 victoires)
Indices favorables
Fréquence de sortie en piste : 67 % de réussite dans les 2 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de deux semaines plus tôt (8 sur 12).
Conditions de course : 56 % de réussite dans les 2 premiers lorsqu’il s’élance au premier poteau dans des courses avec rendement de distance.
Entraîneur/hippodrome : 100 % de réussite dans les 3 premiers pour les chevaux de Christian Bigeon à Reims depuis un an (2 sur 2).
Forme : 71 % de réussite dans les 4 premiers depuis le début de l’année.
À défaut de vaincre, El Santo Haufor a collectionné les places cet hiver. Très bien engagé ici, ce 8 ans va courir de façon assez rapprochée, ce qui lui réussit le plus souvent. Spécialiste de Vincennes (où il a acquis tous ses succès), ce protégé de Christian Bigeon a peu de références corde à droite. Un exploit de sa part n’est toutefois pas impossible.
 
4ème étape CHATEAUBRIANT
 
 L’hippodrome de la Métairie Neuve de Châteaubriant bénéficiera d’un plateau d’une très grande qualité mercredi avec des candidats qui ambitionneront le succès à chacun des trois échelons de départ, allant de 2 975 mètres à 3 025 pour ceux qui rendront cinquante mètres. À tout seigneur, tout honneur. Candidat le plus riche en lice, et de très loin avec ses gains supérieurs à 1,7 millions d’euros, Cleangame s’élancera bien sûr au dernier poteau de départ. Il effectuera son entrée dans le circuit 2022 après onze participations d'étapes depuis 2018 qui l'ont vu s'imposer sept fois.

Vingt-cinq mètres devant lui, la 5 ans Hanna des Molles profite d’un bel engament pour découvrir le tour de France des trotteurs. Sa forme est avérée et elle devrait jouer un premier rôle, tout comme Epsom d’Herfraie, dont les dernières performances sont irréprochables.

Il leur faudra craindre ceux qui ont déjà capitalisé des points cette année dans le GNT, comme le vainqueur d’étape Girolamo, qui aura l’avantage de s’élancer en tête. Parmi les autres protagonistes du classement général, il faut encore citer Eire d’Helios et Django du Bocage, respectivement quatrième et cinquième.

CB.jpg

 

CLEANGAME, le favori

 

Entraîneur-driver : J.-M. Bazire

 

61 % de réussite à la victoire (67 courses/41 victoires)

 

Paramètres favorables

 

Tenue : 83 % de réussite à la victoire lorsqu’il évolue sur des distances supérieures à 2 900 mètres (10 sur 12).

 

Hippodrome : 66 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit ailleurs qu’à Vincennes (23 sur 35).

 

Couple cheval-driver : compte 27 succès en 39 associations (69 %) avec Jean-Michel Bazire.

 

Fréquence de sortie en piste : 72 % de réussite à la victoire lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 3 semaines plus tôt (21 sur 29).

 

Est-il encore besoin de le présenter ? Ce mercredi, le meilleur hongre du moment va se produire pour la première fois sur l’hippodrome de Châteaubriant où il s’élancera 50 mètres derrière certains de ses rivaux. Pour l’heure, Cleangame a enregistré 5 succès en 9 tentatives dans cette configuration « rendement de distance ». Le tracé et la longue distance proposés ici serviront sans doute ses intérêts. Un paramètre à prendre en compte : il a été disqualifié 3 fois lors de ses 6 dernières sorties. Ce qui ne suffira certainement pas à doucher l’enthousiasme de ses nombreux supporters.

 

---

 

HANNA DES MOLLES, l’opposition directe 

 

Entraîneur : L.-C. Abrivard - Driver : A. Abrivard

 

28 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (25 courses/7 victoires)

 

Paramètres favorables

 

Ferrure : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’elle est déferrée des 4 pieds (4 sur 4).

 

Fréquence de sortie en piste : 100 % de réussite dans les 3 premiers lorsque sa précédente sortie a eu lieu moins de 2 semaines plus tôt (6 sur 6).

 

Pilote/hippodrome : 60 % de réussite à la victoire (3 sur 5) pour Alexandre Abrivard sur l’hippodrome de Châteaubriant en 2022.

 

C’est l’autre attraction de cette étape. Plus jeune que ses rivaux du jour, cette lauréate du Critérium des 3 ans 2020 devrait afficher des progrès après deux courses de rentrée. Hanna des Molles n’a jamais gagné sur des distances supérieures à 2 700 mètres (6 occurrences), mais ses états de services impeccables sur le « parcours classique » de Vincennes attestent de sa tenue. Elle est capable d’un coup d’éclat pour ses débuts dans le GNT.

 

---

 

FAWLEY BUISSONAY, l’outsider amusant

 

Entraîneur : J.-M. Monclin - Driver : J.-Ph. Monclin

 

8 % de réussite à la victoire (59 courses/5 victoires)

 

Paramètres favorables

 

Forme saisonnière : 65 % de réussite dans les 3 premiers lorsqu’il se produit entre mars et mai (11 sur 17).

 

Driver/Hippodrome : Jean-Philippe Monclin est le driver qui a remporté le plus de courses à Châteaubriant en 2022 (4 en 14 sorties).

 

Corde : 68 % de réussite dans les 4 premiers lorsqu’il évolue sur des pistes corde à droite (13 sur 19).

 

Il ne gagne pas souvent mais on aurait tort de le juger sur ce seul critère. Dauphin de Kennedy dernièrement à Vincennes, de Face Time le mois dernier, ce 7 ans est très bien engagé ici. Performant à cette période de l’année, Fawley Buissonay est l’une meilleures chances théoriques parmi les concurrents qui s’élanceront au premier poteau de départ.

 

---

 

EPSOM D’HERFRAIE, candidat au podium

 

Entraîneur : J.-M. Baudouin - Driver : E. Raffin

 

53 % de réussite à la victoire (34 courses/18 victoires)

 

Paramètres favorables

 

Couple cheval-pilote : 65 % de réussite à la victoire (11 sur 17) lorsqu’il est associé à Eric Raffin au trot attelé.

 

Pilote/Hippodrome : Eric Raffin est le pilote qui a enregistré le plus de succès à Châteaubriant au cours des 24 derniers mois.

 

Ferrure : 56 % de réussite à la victoire lorsqu’il est déferré des 4 pieds (14 sur 25).

 

Tenue : 58 % de réussite à la victoire lorsqu’il se produit sur des distances égales ou supérieures à 2 850 mètres (14 sur 24)

 

Capable d’enregistrer 8 succès consécutifs entre novembre 2020 et mars 2021, ce pensionnaire de Jean-Michel Baudouin s’est signalé depuis en remportant 4 Quinté+. Dernièrement, Epsom d'Herfraie a montré qu’il pouvait aussi performer sur des pistes corde à droite. Un accessit est largement à sa portée. Encore faut-il qu’il reste sage, ce qui n’a pas toujours été le cas ces derniers temps.

 

---

 

EIRE D’HELIOS, Madame Quinté

 

Entraîneur : F. Harel - Driver : F. Lagadeuc

 

14 % de réussite à la victoire depuis ses débuts (71 courses/10 victoires)

 

Paramètres favorables

 

Tenue : termine 1 fois sur 2 dans les 3 premiers lorsqu’elle se produit sur des distances supérieures à 2 850 mètres.

 

Quinté : 82 % de réussite dans les 5 premiers dans les courses supports du Quinté+ (18 sur 22).

 

Rendement de distance : Depuis septembre 2020, affiche 78 % de réussite dans les 5 premiers lorsqu’elle s’élance au poteau des 25 mètres (7 sur 9).

 

Qu’elle rende 25 mètres ou pas, Eire d'Helios fait preuve d’une régularité exemplaire. Elle mériterait de renouer avec le succès mais l’opposition est ici plus relevée qu’à Reims. Le contexte tracé-distance devrait en revanche servir ses intérêts. Elle peut ici améliorer son remarquable coefficient de réussite dans les Quinté+.

 

---

 

GIROLAMO, l’avis d’Antoine Lhérété

 

Vainqueur de la dernière étape du GNT à Reims, Girolamo sera au départ ce mercredi à Châteaubriant. Antoine Lhérété, qui l’entraîne depuis quelques mois, revient sur ce succès et évoque le rendez-vous de ce mercredi : « Nous l’avons acquis cet hiver. J’ai voulu lui donner un programme en Province, estimant qu’il en avait peut-être assez de Vincennes. Compte tenu de ce qu’il me montrait en piste, je n’ai pas hésité à lui attribuer un émoji vert* à Reims où nous avons bénéficié d’un parcours de rêve. Sa victoire nous permet de poursuivre l’aventure dans le GNT, ce qui est parfait. Mercredi, il est très bien engagé. Je redoute certains concurrents, dont naturellement Cleangame qui, s’il ne fait pas de faute, sera très difficile à battre. Malgré l’opposition, j’aborde cette étape avec des ambitions. »  

 



26/04/2022
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 319 autres membres